Communiqué de France Jamet : Les Français D’Occitanie Doivent être Consultés sur L’immigration !

 

Le 20 décembre 2018

Lors de l’assemblée plénière du Conseil Régional d’Occitanie du 20 décembre, Carole Delga a présenté une fois de plus un budget injuste, déséquilibré et immigrationiste.

Les élus régionaux du Rassemblement National n’ont eu de cesse de prévenir et de dénoncer la hausse de fiscalité, le financement de l’immigration clandestine et les gaspillages multiples de l’exécutif régional.

Nous avons proposé à Carole Delga une autre vision, celle d’une région soucieuse de ne pas aggraver la pression fiscale, de faire passer les nôtres avant les autres et de justifier dûment de chaque euro dépensé au nom du contribuable.

Nous avons mis Carole Delga au défi d’organiser des Etats Généraux de l’immigration. L’occasion pour elle de prendre ses responsabilités et de faire face à son bilan calamiteux dans la perspective des prochaines échéances électorales.

Le réel prévaudra. On arrive !

Communiqué de France Jamet : Reconduction des Sanctions contre la Russie contre les Intérêts des Etats Membres de L’Union Européenne.

Le 17 décembre 2018

L’Union européenne vient de reconduire pour la 8ème fois les sanctions contre la Russie.
Qui peut croire encore que ces mesures feront plier Moscou devant les oukases euromondialistes ?

Depuis 2014, année des premières sanctions à la suite du retour de la Crimée dans la Fédération de Russie, nos entreprises et nos agriculteurs ont beaucoup perdu… pour rien.

De son côté, Moscou s’est adapté et a réorganisé ses importations en direction des USA notamment.

En dépit du bon sens et des intérêts de nos filières et de nos entreprises, alors que cette politique agressive s’avère être plus néfaste pour les États membres de l’UE que pour la Russie, l’oligarchie européiste persiste dans sa politique russophobe ubuesque.

Jusqu’à quand ?

Communiqué de France Jamet : L’ Amérique Centrale : porte Ouverte pour la Malbouffe en Direction de L’Union Européenne.

Le 6 décembre 2018

Le rapport de mise en œuvre du pilier commercial de l’accord d’association entre l’Union européenne l’Amérique centrale débattu en Commission fait totalement abstraction que cet énième accord commercial est une véritable porte ouverte pour les produits alimentaires les plus contestables en provenance du continent américain.

C’est par le Guatemala, Belize, le Honduras, le Salvador, le Nicaragua, le Costa Rica et Panama, véritables colonies économiques et politiques des Etats-Unis, que transiteront bientôt vers l’Union européenne les productions les plus transgéniques de l’hyper agro-industrie, au mépris du plus élémentaire principe de précaution.

C’est par le Nicaragua, que sont véhiculées les semences OGM de Monsanto, y compris via l’aide alimentaire ; c’est encore du Nicaragua que le Mexicain SuKarne, la 5e plus grande entreprise de conditionnement de viande bovine en Amérique du Nord, entend écouler plus de 170.000 t. par an de « bidoche » transformée (antibiotiques et OGM compris) en direction de l’UE ; c’est par le Panama que, depuis 2017, des lots de saumons transgéniques (Saumonstre) d’AquaBounty sont écoulés dans le plus grand secret, aujourd’hui sur le marché canadien, demain en direction des pays de l’UE.

Ces accords s’ajoutent à ceux, déjà en cours ou en négociations avec le Canada (CETA), le Mexique, les pays du Mercosur, qui mettent en grand danger l’avenir de nos filières agricoles et notre sécurité sanitaire et alimentaire.

La frénésie libre-échangiste de la Commission européenne nous menace un peu plus chaque jour et doit être stoppée.

En 2019, nous le ferons !