[ Communiqué de France Jamet ] Annulation du Schéma Régional éolien : Le Front National avait encore raison !

Communiqué de presse de France Jamet,

1ère vice-présidente du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

Il aura fallu attendre 6 ans pour que la Justice donne enfin raison au Front National.  En annulant le schéma régional éolien du Languedoc-Roussillon, la cour administrative d’appel de Marseille pointe le fait « qu’aucune évaluation environnementale n’a été réalisée préalablement » à son adoption en 2013.

Cela va exactement dans le sens de ce que nous avions dénoncé à l’époque au Conseil Régional. Alors que tous les élus, de gauche comme de droite, s’étaient auto-félicités de la rédaction de ce schéma, seuls les élus Front National avaient critiqué l’absence de concertation en votant contre son approbation.

Malheureusement, rien n’a changé depuis 2013. Ainsi, en février dernier, à l’occasion du projet dystopique d’installation de fermes éoliennes off-shore au large de nos côtes méditerranéennes, la Région a visiblement encore oublié de consulter les artisans de la mer, à commencer par le prud’homme major du port de Sète, les privant sans concertation de zones de pêche.

Derrière le vocabulaire démagogique (démocratie participative, votation citoyenne, budget participatif, parlement de la Mer, de la Montagne…) employé, à tort et à travers, par la majorité de Carole Delga, se cache en réalité une volonté élitiste d’exclure le peuple et ses représentants du processus démocratique. Et c’est bien ce semblant de démocratie que vient de sanctionner la cour administrative d’appel de Marseille.

[ Communiqué de France Jamet ]

Baisse d’activité de Saipol : le gouvernail ultra-libéral de Bruxelles plonge le port de Sète dans l’incertitude

L’entreprise Saipol, producteur de biodiesel de colza, est contrainte de réduire ses activités suite à la décision de l’Union européenne de favoriser l’importation de biodiesel de soja argentin. Une nouvelle fois, Bruxelles préfère sacrifier les intérêts des acteurs économiques des Etats membres sur l’autel de l’ultra-libéralisme.

En effet, Saipol représente 25% de l’activité portuaire de Sète-Frontignan et près de 120 emplois direct et indirects. Moteur du pôle agro-industriel du port de Sète, l’entreprise française avait investi 28.5 millions d’euros en 2015 dans deux nouvelles installations afin d’accroître sa production de biodiesel, permettant ainsi au port héraultais d’engranger de nouvelles parts de marché. Or, la concurrence déloyale du biodiesel argentin pourrait entrainer un coup d’arrêt de la croissance du trafic portuaire et affaiblir la portée des investissements consentis par la Région à l’égard du port sétois.

Le Front National s’inscrit à rebours de cette politique commerciale européiste nocive pour notre industrie. Il préconise l’instauration d’un protectionnisme intelligent consistant notamment à mettre en place des droits de douane dissuasifs pour sauvegarder certaines de nos filières stratégiques ou fragilisées, tel qu’ont pu le faire les Etats-Unis à l’égard du biodiesel argentin.

Nous en appelons également à la vigilance des acteurs régionaux face aux traités de libre-échange qui vont déverser sur notre marché des produits conçus sans cadres sanitaires et environnementaux et multiplier les situations similaires à celle qui se passe actuellement au port de Sète.

France JAMET
Député française au Parlement européen au sein du groupe Europe des Nations et des Libertés
1ère Vice-Présidente du  Groupe FN – Région Occitanie

Mon Nouveau mandat

Communiqué de presse de  France Jamet, Présidente du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

A l’occasion de la rentrée scolaire, j’ai présenté ce vendredi les actions de nos élus régionaux, notamment en matière d’Education et de Jeunesse.
Chaque année, les chiffres du chômage augmentent un peu plus chez les jeunes, et avec lui les perspectives d’un avenir serein s’amoindrissent. L’apprentissage est marginalisé et les savoirs fondamentaux sont relégués au second plan. Autant de sujets sur lesquels nos représentants se sont battus.

Tout au long de l’année dernière, notre groupe a travaillé sans relâche afin d’apporter des solutions aux problématiques rencontrées quotidiennement par les Occitans.
Avec 93 amendements, 113 interventions et 104 communiqués, nous nous sommes attachés à défendre leurs intérêts, à brandir l’étendard du patriotisme économique, à protéger l’emploi local, à dénoncer les pratiques de nos adversaires politiques…

Passionnément attachée à Montpellier et sa métropole, je suis heureuse que Melle Audrey Lledo et M. Robert Beaufils, élus intègres et exemplaires, perpétuent mes actions au sein de la Métropole 3M et du Conseil Municipal de la ville.

Elue Députée Française au Parlement Européen à la suite de Louis Aliot, j’ai choisi de siéger au sein de deux commissions qui me permettront de traiter des sujets directement en lien avec nos problématiques régionales :

– L’INTA, s’occupant de la régulation du commerce international, en prise directe avec les problématiques de protection de nos produits, de nos producteurs, de notre savoir-faire, de notre excellence mais aussi de notre santé et de notre économie.

– Je serai également suppléante au sein de la commission Pêche. Nous mettrons en exergue les difficultés des pêcheurs français face à l’abandon de l’Etat et à la concurrence déloyale.

Avec ce nouveau mandat, je souhaite défendre la France et ses intérêts, tout en restant une élue locale, ancrée dans le territoire occitan. Ma pugnacité et mon travail de fond au sein du Conseil Régional resteront donc une priorité.