Communiqué de France Jamet : Développement rural : près 700 Millions D’euros de l’UE Gaspillés alors que L’Etat Macron fait les poches des Français.

Le 16 janvier 2019

L’Union européenne a versé 700 millions d’euros à la France pour venir en aide au développement rural. Ces aides du fonds LEADER, destiné à développer nos campagnes, devaient être dépensées entre 2014 et 2020.

Or, seulement 3% de ce budget ont été versés, le solde restant va revenir dans les caisses de Bruxelles l’an prochain !

Il s’agit d’un dysfonctionnement rarement égalé, dont la responsabilité en incombe à la fois aux régions et à l’Etat. Non seulement la fusion des régions et leur incurie administrative ont créé des retards considérables dans le traitement des dossiers, mais l’Etat a gardé pour lui l’autorité de déclencher les paiements et le logiciel informatique devant gérer tout cela n’a pas fonctionné jusqu’à l’année dernière. Plus de 5.000 porteurs de projets attendent encore aujourd’hui l’argent qu’on leur a promis.

Et, pendant ce temps-là, Emmanuel Macron ose encore faire les poches des Français au prétexte de la transition énergétique…

Il est temps de remplacer cette caste politique qui se permet de faire n’importe quoi, tout en continuant de saigner financièrement cette France des oubliés à qui précisément l’on demande toujours plus de sacrifices

On arrive !

Communiqué de France Jamet : Les Français D’Occitanie Doivent être Consultés sur L’immigration !

 

Le 20 décembre 2018

Lors de l’assemblée plénière du Conseil Régional d’Occitanie du 20 décembre, Carole Delga a présenté une fois de plus un budget injuste, déséquilibré et immigrationiste.

Les élus régionaux du Rassemblement National n’ont eu de cesse de prévenir et de dénoncer la hausse de fiscalité, le financement de l’immigration clandestine et les gaspillages multiples de l’exécutif régional.

Nous avons proposé à Carole Delga une autre vision, celle d’une région soucieuse de ne pas aggraver la pression fiscale, de faire passer les nôtres avant les autres et de justifier dûment de chaque euro dépensé au nom du contribuable.

Nous avons mis Carole Delga au défi d’organiser des Etats Généraux de l’immigration. L’occasion pour elle de prendre ses responsabilités et de faire face à son bilan calamiteux dans la perspective des prochaines échéances électorales.

Le réel prévaudra. On arrive !

Conférence sur la Famille avec France Jamet.

Merci à tous les sympathisants, militants ou même citoyens curieux pour votre présence à notre conférence sur la famille de vendredi soir.

Face à cette caste globaliste, il devient primordial de défendre la cellule familiale, dernier rempart où rien ne se paye, où rien n’est marchand et qui définit notre identité.

De nombreux échanges constructifs, enrichissants et passionnants.

Communiqué de France Jamet : Face à L’arrogance de Macron, Trump menace de Surtaxer nos vins Français.

Le 15 novembre 2018

Répondant à l’arrogance inexcusable d’Emmanuel Macron lors des cérémonies du 11 Novembre, Donald Trump, le président américain, a dénoncé mardi dans un tweet un déséquilibre entre la France et les États-Unis en matière de taxation des vins aux frontières. Et de conclure en forme de menace pour nos producteurs : « Must change » (« Cela doit changer ! »)

Aussi, tout porte à croire que, dans les mois qui viennent, la politique commerciale de Washington prenne pour cible nos exportations de vins qui représentent 32% de part de marché aux États-Unis.

Or, la vente de vins français aux USA (3e poste le plus important dans la balance des échanges entre les deux pays) a rapporté sur les douze derniers mois 1,68 milliard d’euros. L’enjeu est donc très important.

L’attitude déplacée du locataire de l’Elysée conjuguée à l’incurie européiste qui ne protège rien ni personne, pourrait très prochainement nous attirer une nouvelle guerre économique préjudiciable pour nos producteurs de vins déjà bien menacés.

En effet, les accords de libre-échange (ALE) mis en œuvre par l’UE ne préservent en rien tous nos AOC et autres IGP, comme c’est le cas pour le CETA (ALE avec le Canada) qui est déjà en application bien que toujours pas ratifié par la représentation nationale française.

C’est pourquoi, en 2019, l’alternative que nous proposons dans le cadre d’une Europe des Nations et des Libertés est la seule qui permettra de défendre nos intérêts économiques et nos filières face à une mondialisation toujours plus agressive.