[ Communiqué de France Jamet ] Le Patriotisme économique, espoir de Demain.

Les « 30 propositions pour préparer l’après crise du coronavirus et apporter une réflexion à la suite du quinquennat d’Emmanuel Macron » présentées aujourd’hui par les députés de LaREM ne sont qu’un copier/coller des directives européistes. La souveraineté qu’Emmanuel Macron semblait redécouvrir a déjà été bazardée au profit de ses lubies européistes.

En insistant sur l’absurde « souveraineté européenne » et en mettant l’accent sur des relocalisations « en Europe (sic) des productions stratégiques, notamment sanitaires et agricoles », la majorité présidentielle tourne délibérément le dos au relèvement de notre économie nationale, ce qui amènera inévitablement à une aggravation de la crise.

Pour la France d’après, à laquelle aspirent nos compatriotes, seul un État stratège et un protectionnisme intelligent, comme le propose Marine Le Pen, permettront de relever notre pays.

Le 28 juin, pas une voix ne doit manquer pour permettre aux Français de poser la première pierre de la France d’Après et en finir avec le cauchemar mondialiste.

[ Communiqué de France Jamet ] La Souveraineté ne se Partage pas et ne se divise pas.

La crise du Coronavirus a permis de remettre au goût du jour ce que nous préconisons depuis longtemps pour le relèvement de notre économie nationale : les relocalisations et la réindustrialisation.

Or, certains idéologues européo-mondialistes s’acharnent désormais à mettre en avant l’oxymore « souveraineté européenne et française » tout en vantant les mérites d’hypothétiques relocalisations en Europe centrale, et non pas en France, afin de faire perdurer les détestables méthodes de dumping social qui sont si préjudiciables à l’ensemble des peuples européens.

Seul un Etat stratège et un protectionnisme intelligent, comme le propose Marine Le Pen, permettront de réindustrialiser notre pays. Des relocalisations en « Europe » (de l’Est) seraient contre-productives et se feraient forcément au détriment de nos intérêts nationaux.

La souveraineté ne se partage pas et ne se divise pas : on est souverain ou on ne l’est pas !

[ Communiqué de France Jamet ] Airbus : 20 000 Emplois Menacés en Occitanie, il est urgent de mettre en place un Etat Stratège.

L’avionneur européen installé à Toulouse subit des pertes historiques et pourrait se séparer de 10% de ses effectifs, soit plus de 10 000 emplois dans le monde et une menace sur 20 000 emplois au sein de toute la filière régionale.

La socialiste Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, celle qui s’est toujours opposé avec acharnement contre toute forme de souverainisme, qui a toujours soutenu le libre-échangisme débridé et les politiques de désindustrialisation de notre pays depuis Mitterrand, en appelle désormais, toute honte bue, « à la souveraineté nationale et européenne » ! Un bel exemple d’oxymore !

Du point de vue de l’Union européenne aucune souveraineté n’est possible, Bruxelles s’étant toujours opposée à ce principe, comme au protectionnisme intelligent et au patriotisme économique, y compris quand Airbus était en concurrence déloyale face à Boeing.

Contrairement à ce que prétend la propagande européiste, le groupe Airbus n’est pas un « projet européen », mais le résultat d’une coopération industrielle librement consentie entre Etats souverains. C’est au niveau de ces Etats que la solution de préservation du groupe se situe et comme Toulouse est une ville française c’est à l’Etat français d’intervenir.

Pour préserver un tel groupe industriel stratégique pour nos emplois et l’avenir de notre nation, la solution existe : un Etat stratège prônant une réindustrialisation massive de notre pays.

Mais pour cela, il faut du courage, de la détermination et de la sincérité afin de résolument changer de politique. Avec Marine Le Pen, la solution c’est la nation !