[ Communiqué de France Jamet ] 20 ans que L’État N’avait pas passé Commande Auprès de la Maison Fabre !

Le 13 août 2019

C’est une excellente nouvelle qui est tombée : L’institution millavoise Fabre va confectionner une partie des gants de la Garde républicaine. La maison aveyronnaise a su répondre à un cahier des charges très strict et proposer des gants à la hauteur des besoins de l’élite de la gendarmerie.

Cela faisait vingt ans que l’État n’avait pas passé commande auprès de la Maison Fabre. On ne peut que regretter que les institutions n’aient pas pris conscience plus tôt de la nécessité de préserver les savoir-faire véhiculés et transmis par de tels ateliers. Au plus fort de son activité, dans les années 1950, le secteur du gant employait jusqu’à 6.000 personnes et sur les 150 fabricants d’après-guerre, il ne reste aujourd’hui plus que 18 entreprises qui emploient un peu moins de 400 personnes.

Au-delà du métier qui est transmis de génération en génération, la qualité et la réputation de ces ateliers font rayonner nos productions françaises dans le monde entier et notamment en exportant nos savoir-faire par la formation. Le groupe Chanel a bien pris conscience de l’importance de ces filières, puisqu’elle a pris dans son giron la maison Causse Gantier. Ces ateliers français dont l’évolution suit bien souvent l’histoire des familles de ceux qui les ont créés doivent faire l’objet d’une attention particulière et méritent que les pouvoirs publics les protègent et y fassent appel.

On ne peut que se féliciter que la Garde Républicaine se fournisse auprès de cette prestigieuse maison aveyronnaise. L’État et les institutions doivent amplifier ce cercle vertueux et patriote en favorisant nos métiers d’exception, nos filières locales et l’excellence des maisons françaises.

 

[ Communiqué de France Jamet ] Félicitations à la Sa.Tho.An pour L’obtention du label « Pêche Durable »

Le 5 août 2019

 

En juillet, la coopérative de pêcheurs a été la première au monde à recevoir l’écolabel « Pêche durable » mis en place par FranceAgriMer.

Cette certification vient récompenser le travail réalisé depuis de nombreuses années afin de mettre en œuvre des méthodes d’exploitation des ressources halieutiques respectueuses de la biodiversité et du niveau des stocks.

En tant que député français au Parlement européen, membre de la commission Pêche, je félicite les pêcheurs sétois et la Sa.Tho.An pour l’obtention de cet écolabel. Il démontre que la gestion et la règlementation des métiers de la pêche devra se faire en prenant en compte l’avis de tous les acteurs : ONG, scientifiques mais également professionnels de la pêche et des filières.

C’est dans cette optique que je mènerai mon travail de législateur au sein de la commission Pêche et au Parlement européen. Pour défendre les petits métiers, nos filières pêches, mais aussi la santé des consommateurs et notre environnement, vous pouvez compter sur les députés du Rassemblement National et du groupe Identité et Démocratie.

[ Communiqué de France Jamet ] Négociation avec les USA : Impuissance de Macron.

Le 17 avril 2019

Ce 15 avril, le Conseil européen a donné l’autorisation à la Commission d’ouvrir des négociations avec les États-Unis.

Emmanuel Macron a échoué à défendre les intérêts français. Face à la crainte de Merkel de voir Trump taxer l’industrie automobile allemande, la voix de la France n’a pas été entendue.

Alors qu’on nous vend chaque jour qu’Emmanuel Macron a rendu sa place à la France en Europe, on voit ici qu’il n’en est rien et qu’il est incapable de défendre nos intérêts nationaux face à l’Allemagne et aux Etats-Unis.

La suprématie des intérêts allemands nous conduira à sacrifier sur l’autel du libre-échange. Ce que Macron ne veut et ne peut pas faire, seule une Europe des Nations et des Libertés peut encore l’imposer afin que les peuples soient entendus.

[ Communiqué de France Jamet ] Madame BELLOUBET, le Personnel Pénitentiaire ne veut plus de Promesses mais des actes !

 

Le 7 mars 2019

Ce matin, France Jamet, député français au Parlement européen est venue apporter son soutien aux personnels pénitentiaires de la Maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone. Leur constat est alarmant et sans appel.

Face à la surpopulation carcérale, l’encellulement individuel n’est plus possible. Le manque de personnel peut obliger les surveillants à prendre en charge, seuls, près de 200 détenus et empêche l’application du rythme de travail 3/2. Les dates de congés payés sont imposées et dégradent la vie de famille de ces femmes, de ces hommes et leurs enfants. La transposition de la directive européenne depuis 2009 empêche désormais les fouilles de visiteurs, permettant l’introduction d’armes, de téléphones portables ou même de produits illicites et aboutissant au drame de Condé-sur-Sarthe.

La situation dans nos prisons est catastrophique pour les agents.

France Jamet et le Rassemblement National ont entendu et soutiennent leurs exigences : revalorisation des statuts, augmentation des salaires, des moyens, des effectifs et de vraies mesures qui leur permettent d’assurer leur mission dans des conditions de sécurité décentes.

Face à la récurrence de ces revendications, les promesses doivent enfin être tenues. Madame Belloubet doit en tirer toutes les conséquences maintenant.

[ Communiqué de France Jamet ] Aéroport de Toulouse-Blagnac : double Jackpot pour les Chinois, pertes Colossales pour les Français !

Le 1er mars 2019

Bradé par Macron, du temps où il résidait à Bercy, l’aéroport de Toulouse-Blagnac (3ème aéroport régional de France) «offert » au groupe chinois Casil Europe, est un des symboles du renoncement à l’intérêt national au profit des multinationales.

Actionnaire à 49,99% de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, le groupe chinois s’apprête à revendre ses parts à un tarif 60% plus élevé que son prix d’achat il y a 4 ans. C’est une véritable escroquerie dont sont victimes les contribuables, avec la complicité du Gouvernement et la passivité des collectivités. Après avoir vidé l’actif de l’aéroport dès l’acquisition de leurs parts, les actionnaires chinois vont à nouveau profiter d’une plus-value de plus de 192 millions d’euros.

Selon Casil Europe, cette plus-value serait justifiée par l’augmentation de la fréquentation, depuis leur rachat. Cette argutie ne tient pas : ce trafic en hausse s’explique en fait par l’arrivée de compagnies low-cost comme Ryanair*, négociée avant l’entrée dans le capital du consortium chinois et largement subventionnée par les collectivités, notamment la Région Occitanie présidée par Mme Delga.

Nous avions dénoncé en son temps et annoncé cette trahison des intérêts stratégiques français et ses dérives. Nous étions les seuls, une fois de plus, à refuser de dilapider et brader les ressources de l’économie régionale et nos infrastructures stratégiques qui servent à enrichir des prédateurs financiers étrangers sur le dos des contribuables.

De nouveaux candidats ont montré ces derniers jours leur intérêt pour racheter les parts de Casil Europe dont un autre groupe chinois ferait partie… Face à cette nouvelle menace, notre devoir est d’alerter les français.

Nous ne laisserons pas faire.

* La part du low-cost dans le trafic de la plate-forme est de 46,1%.

 

Communiqué de France Jamet : Développement rural : près 700 Millions D’euros de l’UE Gaspillés alors que L’Etat Macron fait les poches des Français.

Le 16 janvier 2019

L’Union européenne a versé 700 millions d’euros à la France pour venir en aide au développement rural. Ces aides du fonds LEADER, destiné à développer nos campagnes, devaient être dépensées entre 2014 et 2020.

Or, seulement 3% de ce budget ont été versés, le solde restant va revenir dans les caisses de Bruxelles l’an prochain !

Il s’agit d’un dysfonctionnement rarement égalé, dont la responsabilité en incombe à la fois aux régions et à l’Etat. Non seulement la fusion des régions et leur incurie administrative ont créé des retards considérables dans le traitement des dossiers, mais l’Etat a gardé pour lui l’autorité de déclencher les paiements et le logiciel informatique devant gérer tout cela n’a pas fonctionné jusqu’à l’année dernière. Plus de 5.000 porteurs de projets attendent encore aujourd’hui l’argent qu’on leur a promis.

Et, pendant ce temps-là, Emmanuel Macron ose encore faire les poches des Français au prétexte de la transition énergétique…

Il est temps de remplacer cette caste politique qui se permet de faire n’importe quoi, tout en continuant de saigner financièrement cette France des oubliés à qui précisément l’on demande toujours plus de sacrifices

On arrive !

Communiqué de France Jamet : Les Français D’Occitanie Doivent être Consultés sur L’immigration !

 

Le 20 décembre 2018

Lors de l’assemblée plénière du Conseil Régional d’Occitanie du 20 décembre, Carole Delga a présenté une fois de plus un budget injuste, déséquilibré et immigrationiste.

Les élus régionaux du Rassemblement National n’ont eu de cesse de prévenir et de dénoncer la hausse de fiscalité, le financement de l’immigration clandestine et les gaspillages multiples de l’exécutif régional.

Nous avons proposé à Carole Delga une autre vision, celle d’une région soucieuse de ne pas aggraver la pression fiscale, de faire passer les nôtres avant les autres et de justifier dûment de chaque euro dépensé au nom du contribuable.

Nous avons mis Carole Delga au défi d’organiser des Etats Généraux de l’immigration. L’occasion pour elle de prendre ses responsabilités et de faire face à son bilan calamiteux dans la perspective des prochaines échéances électorales.

Le réel prévaudra. On arrive !

Communiqué de France Jamet : Face à L’arrogance de Macron, Trump menace de Surtaxer nos vins Français.

Le 15 novembre 2018

Répondant à l’arrogance inexcusable d’Emmanuel Macron lors des cérémonies du 11 Novembre, Donald Trump, le président américain, a dénoncé mardi dans un tweet un déséquilibre entre la France et les États-Unis en matière de taxation des vins aux frontières. Et de conclure en forme de menace pour nos producteurs : « Must change » (« Cela doit changer ! »)

Aussi, tout porte à croire que, dans les mois qui viennent, la politique commerciale de Washington prenne pour cible nos exportations de vins qui représentent 32% de part de marché aux États-Unis.

Or, la vente de vins français aux USA (3e poste le plus important dans la balance des échanges entre les deux pays) a rapporté sur les douze derniers mois 1,68 milliard d’euros. L’enjeu est donc très important.

L’attitude déplacée du locataire de l’Elysée conjuguée à l’incurie européiste qui ne protège rien ni personne, pourrait très prochainement nous attirer une nouvelle guerre économique préjudiciable pour nos producteurs de vins déjà bien menacés.

En effet, les accords de libre-échange (ALE) mis en œuvre par l’UE ne préservent en rien tous nos AOC et autres IGP, comme c’est le cas pour le CETA (ALE avec le Canada) qui est déjà en application bien que toujours pas ratifié par la représentation nationale française.

C’est pourquoi, en 2019, l’alternative que nous proposons dans le cadre d’une Europe des Nations et des Libertés est la seule qui permettra de défendre nos intérêts économiques et nos filières face à une mondialisation toujours plus agressive.

[ Communiqué de France Jamet ] Fraude Massive au rosé Espagnol : Non, cette Europe ne Protège pas !

Le 12 juillet 2018

En 2016 et 2017 des millions de litres de vin rosé espagnol ont été vendus comme du vin français : étiquettes ambiguës ou trompeuses, voire même une « francisation » frauduleuse (1).
Dans près d’un établissement contrôlé sur cinq, du rosé espagnol (au prix de 0,34€ /litre) était présenté et vendu au prix du vin français (0,75 à 0,90 € /litre).

Les grands perdants sont nos producteurs français, qui le dénoncent depuis 2 ans, et bien sûr les consommateurs, trompés sur la marchandise et les prix !

A l’heure où Bruxelles négocie de nouveaux traités à marche forcée, où les IGP, AOC des vins et spiritueux ne seront ni protégées ni garanties, comme on l’a vu pour le CETA (Canada), il est impératif et urgent de mettre un terme à la permissivité ultralibérale de M. Juncker et ses amis.

Il faut en finir avec cette Europe qui ne protège rien, ni personne. Respecter le principe de précaution, la souveraineté nationale et protéger nos producteurs et les consommateurs français : C’est l’Europe des Nations et des Libertés que nous défendrons en 2019.

France JAMET,

Député français au Parlement européen

1ère Vice-présidente du groupe RN au Conseil Régional d’Occitanie,

Membre du Bureau national du rassemblement national

(1) Enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF)