Avec Marine, Mobilisons-nous : pour sauver nos Terroirs, notre Identité et nos Emplois

Communiqué de presse de France Jamet

Présidente du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

 

Avec plus de 762.000 voix en Occitanie, Marine Le Pen arrive en tête notamment dans 6 départements sur 13 : Hérault, Gard (29,30%), P-O (30,05% score le plus élevé de la région), Aude (28,26%), Tarn, Tarn-et-Garonne (fief de M. Baylet).

 

Ses meilleurs scores se révèlent dans les petites/moyennes agglomérations et les cantons ruraux, zones de résistance d’une France qui ne veut pas mourir face aux dangers du mondialisme, source de paupérisation, qui détruit nos terroirs, notre identité et nos emplois.

 

Mais les partis du gouvernement rejetés par le Peuple, ne sont pas pour autant « sortis » du jeu : ils font le jeu du « banquier » pour sauver le système.

Au nom de leurs petits intérêts personnels, ils continuent de sacrifier notre pays et de rejeter les espérances des Français.

 

Quoiqu’il en soit, nul n’est propriétaire des voix de ses électeurs… C’est le Peuple qui en décidera le 7 mai, non les recalés du suffrage universel.

 

Pour en finir avec le chômage, l’immigration, l’insécurité et la fiscalité, pour un protectionnisme intelligent et un patriotisme économique : Seule Marine incarne l’espoir d’un véritable changement et du redressement de notre Pays.

Montpellier / Lattes : Agression armée et Violente contre une élue du Front National

Montpellier, le 13 avril 2017

Montpellier / Lattes : Agression armée et violente contre une élue du Front National

Communiqué de presse de France Jamet

Membre du Bureau Politique du Front National

Conseillère municipale et communautaire de Montpellier

Dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 avril, deux de nos militants, dont Audrey Lledo, conseillère municipale FN de Montpellier, ont été agressé à Lattes par des miliciens « révolutionnaires » armés et cagoulés.

Deux plaintes ont été déposées au Commissariat de Montpellier.

A seulement dix jours du 1er tour de l’élection présidentielle, la violence de bandes armées de l’extrême gauche contre les patriotes est alarmante.

La complaisance du « Système » à l’égard des voyous et des casseurs doit immédiatement cesser. L’État doit assurer la sécurité des honnêtes gens. L’État doit faire respecter l’ordre républicain et la Démocratie.

Avec Marine, nous remettrons la France en ordre.

Avec Marine, nous protégerons la Démocratie !

Mineurs étrangers Isolés : le Front National exige la fin du Laxisme !

Communiqué de presse de France Jamet

Présidente du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

Encore une fois, le Front National avait vu juste ! Pendant que la gauche accueillait des milliers de migrants sans aucun contrôle et que la droite complice fermait honteusement les yeux, nous étions les seuls à alerter les Français sur les conséquences dangereuses de tels flux migratoires.

C’est désormais devenu monnaie courante. Dans de nombreuses villes de France, les agressions et les vols se multiplient. Dans l’Hérault, les forces de l’ordre parlent de « carnage » avec des dizaines d’interpellations chaque semaine. Ces « mineurs étrangers isolés », qui sont en fait souvent majeurs, s’attaquent aux Français les plus vulnérables. C’est inacceptable.

Il est temps de mettre fin au laxisme. La justice doit faire son travail en enfermant les délinquants et en renvoyant chez eux les clandestins. Il est également grand temps de mettre un terme « aux pompes aspirantes » de l’immigration légale et clandestine comme le préconise le Front National depuis des lustres.

Avec 9 millions de Français en situation de grande pauvreté, la priorité pour les Français consiste à aider les nôtres avant les autres !

Région, Delga : De L'arbitrage à L'arbitraire

Communiqué de presse de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

Nous l’avons dénoncé dès le départ : le nouveau Règlement Intérieur du Conseil Régional est un véritable outil anti-démocratique. Mme Delga souhaite tout diriger en muselant l’opposition.

 

En Commission Permanente, des dizaines de dossiers sont expédiés sans débat en quelques minutes, sauf pour quelques privilégiés de la majorité qui en profitent pour étaler leurs égos et bavarder entre eux. Madame Delga fait preuve d’une gouvernance purement arbitraire, en accordant la parole à la tête du client.

 

En fait, les élus de la majorité ont le droit de parler de tout et n’importe quoi, pendant que les élus patriotes du FN RBM sont « tenus au silence » par le Règlement Intérieur de Monsieur Onesta qui prévoit que les prises de parole sont soumises à l’arbitrage de la Présidente de Région.

 

Malheureusement, n’ayant toujours pas pris la mesure de sa fonction, Mme Delga semble confondre le pouvoir d’arbitrage et l’arbitraire. Sous sa présidence, le Conseil Régional est ainsi de plus en plus réduit à une simple chambre d’enregistrement.

 

Face à cette dérive autoritariste de Mme Delga, qui n’a rien à envier aux heures les plus sombres de l’URSS, vous pouvez compter sur notre combativité !

Delga – Baylet : la République des Copains et des Coquins !

Communiqué de presse de France Jamet,

Conseillère municipale de Montpellier

Nous l’avions annoncé ! Le rachat de la presse quotidienne régionale par le groupe Baylet a engendré un monstre médiatique en situation de quasi-monopole régional. Pire ! Pour faire plaisir à son allié de gauche, Madame Delga va confier au groupe Baylet l’impression du journal du Conseil Régional.

Bizarrement, ce choix plus subjectif qu’objectif, écarte une autre imprimerie, parmi les plus modernes de France, qui proposait, elle, une offre moins onéreuse et plus respectueuse de l’environnement. Le critère retenu pour justifier « ce choix » est bien peu convaincant. Ces petits arrangements entre amis vont coûter plus de 400 000 euros au contribuable sur trois ans.

Les élus du groupe FN RBM au Conseil Régional dénoncent évidemment ces combines scandaleuses, d’autant plus qu’aucun montant maximum n’ayant été fixé, toute latitude est laissée au groupe de presse pour présenter une facture finale beaucoup plus lourde que prévue.

C’est la concrétisation de ce que le Front National dénonce depuis toujours : le groupe de presse de Jean-Michel Baylet n’est autre que l’organe de propagande de cette gauche sans scrupule qui règne sans partage sur notre région ! Il faut être aveugle pour ne pas voir que cette affaire pose à nouveau la question du conflit d’intérêts et des liaisons dangereuses entre presse et politique.

Les élus du groupe FN RBM se tiennent à la disposition de la justice en cas de recours judiciaire.

Il n’est pas question que nos concitoyens soutiennent la gestion hasardeuse du groupe de presse de Monsieur Baylet ! Si son groupe est en difficulté, qu’il s’attache plutôt à trouver de nouveaux lecteurs.

Tv Sud aussi était Présent pour la Rentrée du Front National de L'Hérault !

#Marine2017

Ce dimanche 11 septembre 2016 se tenait la rentrée du Front National de l’Hérault où le fondateur de la fédération, Alain Jamet, a été ovationné. J’ai pris la parole et nous avons décliné avec Julien Sanchez Maire de Beaucaire et Gilbert Collard député les grandes échéances et les enjeux qui nous attendent.
Et c’est donc en présence de plus de 450 militants et sympathisants que nous avons lancé, à la manade Rebuffat de Lunel, le top départ de cette année qui s’annonce forte et riche… Vivement 2017 !

CETA, le Dangereux frère jumeau du TAFTA !

Communiqué de presse de France Jamet,

Membre du Bureau Politique du Front National

Conseillère Municipale de Montpellier

Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM

au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

Alors que François Hollande vient de démontrer son impuissance politique en n’obtenant pas la suspension des négociations sur le TAFTA (Accord de libre-échange entre l’Union Européenne et les Etats-Unis), la Commission européenne annonce vouloir trouver un accord sur le CETA (Accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada) d’ici la fin de l’année.

France Jamet et les élus du groupe FN RBM en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées tiennent à alerter leurs concitoyens sur la dangerosité d’un tel accord. Les menaces que ce funeste traité fait peser sur notre agriculture (élevage bovin notamment) et nos AOP sont considérables.

De même que pour le TAFTA, l’opacité totale sur les négociations, l’absence de contrôle démocratique et la toute-puissance accordée aux tribunaux d’arbitrage favorables aux grandes firmes multinationales vont dans le mauvais sens : celui de la dictature des lobbies contre la souveraineté populaire.

Le Front National refuse de laisser mourir l’agriculture française au profit des multinationales nord-américaines. Il faut absolument résister à cette tentative d’asservissement. Avec Marine Le Pen, sortons la France du carcan de l’Union Européenne !

 

 

 

« Vin Officiel » du Tour de France : Réactivité et Efficacité du Front National

France JametCommuniqué de presse de France Jamet, Présidente du groupe FN RBM à la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Membre du Bureau Politique FN, Conseillère municipale de Montpellier

France Jamet et le groupe des élus Front National – Rassemblement Bleu Marine se félicitent des premiers résultats de la mobilisation sur l’affaire du «vin officiel» du Tour de France.

En effet, Jean-Guillaume Remise, Vice-Président du groupe, avait lancé l’alerte sur le choix d’un vin chilien comme «vin officiel» de la course cycliste dès le 24 février. La semaine suivante, France Jamet avait écrit une lettre à l’ensemble des Maires des «villes-étapes» pour les inviter à faire pression sur l’ASO et Christian Prudhomme afin de les pousser à revoir leur copie. France Jamet est également intervenue au Conseil Municipal de Montpellier le 25 février face à un Philippe Saurel peu à l’écoute et a rencontré par la suite M. Despey (Président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault) le 18 mars.

Cette affaire montre clairement la réactivité et l’efficacité des élus du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, au service de la population régionale et de la défense des intérêts de ses viticulteurs.

La Marseillaise Interdite et Censurée à la Région : Défendons-là!

COMMUNIQUE DE PRESSE DE FRANCE JAMET PRESIDENTE DU GROUPE DES ELUS FN-RBM au CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON MIDI-PYRENEES

 

Quand Monsieur Onesta préside la cérémonie des vœux de la Région, c’est la Patrie qui est en danger

Après les « vœux » présentés à Toulouse par Madame Delga, présidente de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, ce fut au tour de Monsieur 10%, Gérard Onesta, président de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées par défaut, d’organiser la cérémonie des vœux ce vendredi 22 janvier à Montpellier.

En effet, la veille, après « Se Canto » et un discours trop long tout empreint d’autosatisfaction et de promesses sans lendemain, la présidente de région avait sacrifié à la tradition en clôturant son allocution par « La Marseillaise ». Mais à Toulouse, devant un parterre d’invités interloqués, Monsieur 10% a refusé de la chanter. Il a ainsi clairement marqué sa désapprobation et refusé de s’en tenir à une simple attitude silencieuse, digne et mais respectueuse.

Alors, hier au Corum à Montpellier, Madame Delga a cédé aux exigences de Monsieur Onesta : La même allocution que la veille en Midi-Pyrénées s’est terminée par une vague métaphore sportive mais point de Marseillaise !

Que Monsieur 10% refuse d’entonner notre hymne national est discutable voire choquant.

En effet, la nation tout entière sait aujourd’hui que notre pays et nos valeurs républicaines s’incarnent dans nos symboles. La nation tout entière sait qu’après les tragiques événements que notre pays a traversés et subis jusque dans sa chair, il est important et vital de les respecter et de nous rassembler autour de ce chant et de cet étendard.

Que Monsieur 10% ait obtenu qu’à Montpellier notre hymne national soit interdit à la cérémonie des vœux de la Région est scandaleux et antirépublicain.

Ce vendredi 22 janvier Madame Delga a encore une fois et malheureusement renoncé à l’essentiel : des convictions et de la fermeté pour la défense de nos compatriotes, de notre Région, de notre France et de ses traditions.

Les Elus du Front National-Rbm, conseillers régionaux du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées condamnent cette reculade qui signe l’abandon de nos valeurs républicaines au profit de convictions partisanes et séparatistes qui s’avèrent particulièrement dangereuses pour notre pays et nos libertés.

Le Front National refuse la voie séparatiste et indépendantiste engagée par Monsieur 10% au profit d’une Europe des Régions sans racine, sans Peuple et sans Démocratie.

La Marseillaise est honnie par Onesta : Défendons là!