« Vin Officiel » du Tour de France : Réactivité et Efficacité du Front National

France JametCommuniqué de presse de France Jamet, Présidente du groupe FN RBM à la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Membre du Bureau Politique FN, Conseillère municipale de Montpellier

France Jamet et le groupe des élus Front National – Rassemblement Bleu Marine se félicitent des premiers résultats de la mobilisation sur l’affaire du «vin officiel» du Tour de France.

En effet, Jean-Guillaume Remise, Vice-Président du groupe, avait lancé l’alerte sur le choix d’un vin chilien comme «vin officiel» de la course cycliste dès le 24 février. La semaine suivante, France Jamet avait écrit une lettre à l’ensemble des Maires des «villes-étapes» pour les inviter à faire pression sur l’ASO et Christian Prudhomme afin de les pousser à revoir leur copie. France Jamet est également intervenue au Conseil Municipal de Montpellier le 25 février face à un Philippe Saurel peu à l’écoute et a rencontré par la suite M. Despey (Président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault) le 18 mars.

Cette affaire montre clairement la réactivité et l’efficacité des élus du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, au service de la population régionale et de la défense des intérêts de ses viticulteurs.

La Marseillaise Interdite et Censurée à la Région : Défendons-là!

COMMUNIQUE DE PRESSE DE FRANCE JAMET PRESIDENTE DU GROUPE DES ELUS FN-RBM au CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON MIDI-PYRENEES

 

Quand Monsieur Onesta préside la cérémonie des vœux de la Région, c’est la Patrie qui est en danger

Après les « vœux » présentés à Toulouse par Madame Delga, présidente de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, ce fut au tour de Monsieur 10%, Gérard Onesta, président de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées par défaut, d’organiser la cérémonie des vœux ce vendredi 22 janvier à Montpellier.

En effet, la veille, après « Se Canto » et un discours trop long tout empreint d’autosatisfaction et de promesses sans lendemain, la présidente de région avait sacrifié à la tradition en clôturant son allocution par « La Marseillaise ». Mais à Toulouse, devant un parterre d’invités interloqués, Monsieur 10% a refusé de la chanter. Il a ainsi clairement marqué sa désapprobation et refusé de s’en tenir à une simple attitude silencieuse, digne et mais respectueuse.

Alors, hier au Corum à Montpellier, Madame Delga a cédé aux exigences de Monsieur Onesta : La même allocution que la veille en Midi-Pyrénées s’est terminée par une vague métaphore sportive mais point de Marseillaise !

Que Monsieur 10% refuse d’entonner notre hymne national est discutable voire choquant.

En effet, la nation tout entière sait aujourd’hui que notre pays et nos valeurs républicaines s’incarnent dans nos symboles. La nation tout entière sait qu’après les tragiques événements que notre pays a traversés et subis jusque dans sa chair, il est important et vital de les respecter et de nous rassembler autour de ce chant et de cet étendard.

Que Monsieur 10% ait obtenu qu’à Montpellier notre hymne national soit interdit à la cérémonie des vœux de la Région est scandaleux et antirépublicain.

Ce vendredi 22 janvier Madame Delga a encore une fois et malheureusement renoncé à l’essentiel : des convictions et de la fermeté pour la défense de nos compatriotes, de notre Région, de notre France et de ses traditions.

Les Elus du Front National-Rbm, conseillers régionaux du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées condamnent cette reculade qui signe l’abandon de nos valeurs républicaines au profit de convictions partisanes et séparatistes qui s’avèrent particulièrement dangereuses pour notre pays et nos libertés.

Le Front National refuse la voie séparatiste et indépendantiste engagée par Monsieur 10% au profit d’une Europe des Régions sans racine, sans Peuple et sans Démocratie.

La Marseillaise est honnie par Onesta : Défendons là!

Sondage Media Libre : Delga Repassera Derrière

Un sondage IFOP Midi-Libre L’Indépendant doit sortir aujourd’hui.
Ordinairement, les chiffres nous sont donnés officiellement la veille au soir afin que nous puissions les commenter et que cela soit relayé par la presse.
Depuis hier, on refuse à Louis Aliot la communication de ces chiffres.
(?)
On refuse à Louis Aliot la possibilité de donner son analyse et de répondre à ces « chiffres »  malgré ses demandes.
Il s’agit d’une énième manipulation grossière dans le même acabit que les derniers sondages bidons pour Marine ou Marion pour casser la dynamique du FN.
Il est permis de douter de la validité de ce sondage paru (qui ose titrer « Delga repasse devant »)… et qui serait une pauvre manipulation sans rapport avec la réalité des urnes.
Les socialistes sont aux abois et prêts à tout. Le système a peur.
La France et notre Région sont pourtant sereins.
Enfin, leurs revendications sont entendues. Car Louis Aliot tiendra ses engagements… lui
Demain, c’est le vrai changement.
C’est le Peuple qui décide!

Pour battre les Verts, les Chasseurs votent Louis Aliot!

Avec la fusion des listes « Delga » et « Onesta » dans la grande région Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées, les Socialistes sont devenus, de fait, les otages des Verts. Pour Louis Aliot, c’est une alliance à haut risque pour les 150 000 chasseurs de la région. Elire Delga, ça revient à donner la gestion de l’environnement aux écologistes, véritables intégristes anti-chasse.

La chasse est un art populaire que Louis Aliot entend défendre car il permet de faire vivre, dans la nature, les valeurs de la tradition, du patrimoine, de la liberté, de la responsabilité. En campagne, c’est un lien convivial qui unit les générations comme les catégories sociales.

Pour Louis Aliot qui entend rééquilibrer le territoire régional et apporter un soutien massif à la ruralité, la chasse est aussi une activité essentielle de l’aménagement du territoire reconnue comme un instrument efficace de la biodiversité.

Sous sa présidence, les chasseurs seront associés pleinement à l’élaboration du nouveau Schéma Régional d’Aménagement du Territoire et de Développement Durable du Territoire (SRADDT) ainsi qu’au nouveau Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE).
Les acteurs du monde cynégétique pourront également compter sur la Région pour les aider à assurer leur mission en matière de biodiversité.
Enfin, la Région s’investira, à leur côté, pour la formation, la sécurité, les évènements…
Avec Louis Aliot, les chasseurs auront un interlocuteur unique à la Région chargé des questions cynégétiques et halieutiques. Ce partenaire ne sera pas « tenu en laisse » par les Verts. Chasseur et pêcheur, fils et petit-fils d’armuriers héraultais, Guillaume Vouzellaud sera le représentant de l’exécutif régional avec les associations, les dianes et les fédérations.

Dimanche prochain, pour faire barrage aux Verts, les chasseurs et leur famille doivent se mobiliser et voter pour Louis Aliot !

Le train ne Sifflera pas trois fois

le-train-sifflera-trois-fois-zinnemann11Contournement de Montpellier, LGV, TGV, Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan, Idex…

Voilà autant de projets utiles et nécessaires qui ont été sabordés durant 30 ans de guéguerre entre les politiques au pouvoir de la Région à la Métropole, de la gauche à la droite, de la gauche à la gauche… Jacques Blanc vs Frêche, Frêche vs Saumade, puis Vézinhet, Vézinhet vs Moure, Saurel vs Alary, etc, etc.

 

Et ça continue.

A l’occasion du 8ème Sommet des métropoles franco-espagnoles évoquant le devenir des projets ferroviaires, le président de la Métropole 3M n’a pas voulu inviter Alary, dernier président de la Région Languedoc-Roussillon. Ces deux-là sont fâchés depuis leurs candidatures respectives aux régionales. L’un a fait semblant de se battre contre la fusion de notre région avec Midi-Pyrénées, l’autre l’accompagne et l’appelle même de ses vœux sans en prévoir les conséquences.

Ajoutez à cela des députés socialistes qui poussent des cris d’orfraie en local, mais qui votent toutes les lois du Gouvernement de Monsieur Valls à l’Assemblée Nationale et se plient à toutes les décisions de Solferino qui vont à l’encontre de nos intérêts régionaux.

 

Ce 15 octobre, le député socialiste Assaf, en remet une petite couche dans les pages Midi Libre, quotidien largement « ouvert » à la liste Delga (voir infra). Frappé d’amnésie, il oublie au passage de nous parler de son bilan, celui de toutes ces dernières années qu’il a passées au pouvoir, à l’ombre des grands, du « Grand Frêche », ou encore aujourd’hui et comme toujours, en spécialiste de la communication de propagande, sur le devant de la scène (médiatique) qu’il ne lâche jamais, à toutes fins personnelles. Puisqu’en fait, il ne nous donne toujours que « son humble avis« , pur produit d’un parti majoritaire à tous les échelons dont il ne se sent ni responsable ni coupable.

 

Mardi 13 Octobre 2015, Gary Cooper n’était pas au Corum pour ce 8ème sommet, ni sur le quai de la gare de la Mogère inondable que veut nous imposer le Préfet de Région, M. Bousquet, allant précipitamment contre les conclusions de l’enquête publique mais au-devant d’une opération foncière (ou spéculative) hasardeuse et extrêmement coûteuse.

 

Cette année, les Régionales tombent en décembre : On vient d’en prendre encore pour 30 ans de plus, alors même que le projet de Ligne à Grande Vitesse Montpellier-Perpignan était le plus abouti et donné prioritaire dès le début par les institutions et les autorités.

Pour faire passer la pilule, d’autres « études » nous seront promises en attendant les prochaines échéances électorales et des millions d’euros supplémentaires seront dépensés pour rien.

Et nous continuerons de regarder passer le train du progrès et l’avenir de notre Languedoc-Roussillon restera à quai, tant que ces vieux caciques continueront de monopoliser le pouvoir comme ils le font depuis 30 ans.

OkCorral

Montpellier, sa Métropole, et notre Région ont été sacrifiés par tous ces élus pour des calculs électoralistes et des règlements de compte à la « OK CORRAL ».

Toulouse tourne le dos à Montpellier

Communiqué de presse de France Jamet, Présidente des élus du groupe Front National au Conseil régional du Languedoc-Roussillon, Conseillère Municipale de Montpellier, Membre du Bureau Politique du FN

La nouvelle concernant le TGV Bordeaux-Toulouse est lourde de conséquences pour notre Languedoc-Roussillon.

Alors que Montpellier n’a toujours pas fait la jonction avec l’Espagne dans le cadre du couloir nord-sud voulu par l’Union Européenne (toujours en manque ou en attente de financements et de volonté politique), la décision du gouvernement de passer outre l’avis de la Cour des Comptes et faire le choix d’une nouvelle ligne TGV reliant Bordeaux à Toulouse signe définitivement la mort de la métropole Montpellier au profit de celle de Toulouse.

Non seulement Montpellier ne sera pas reliée à Toulouse par le TGV mais pour rejoindre Paris, Toulouse passera directement par Bordeaux, tournant définitivement le dos à « Montpellier 3M ».

La force centrifuge de Toulouse va donc absorber notre région et notre ancienne capitale comme elle l’a fait pour tout le reste de la région Midi-Pyrénées.

Il aura manqué aux élus, au pouvoir depuis 30 ans, non seulement du courage, de la volonté et de la lucidité mais surtout un amour vrai et désintéressé de la Nation, un respect égal pour tous nos compatriotes de Midi-Pyrénées comme ceux du Languedoc-Roussillon.

Louis Aliot, lui, n’en manque pas et il s’engage à défendre notre identité et l’équité territoriale comme le Front National l’a toujours fait.

Nous mènerons ensemble ce combat jusqu’à son terme pour que Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon puissent se faire face et œuvrer ensemble.

Les Champions du Charcutage et du Saucissonnage Finiront Hachés menus

SaucissonHachéMenuBien que l’on parle encore aujourd’hui de « fusion » c’est une bien une politique de « divisions » et d’éclatement qui a été lancée par le PS et l’Ump puis mise en place par le gouvernement sans concertation, sans réflexion, sans perspective et à hautes visées électoralistes.

Ni utile ni nécessaire, cette réforme a été imposée par une classe politique à bout de souffle, complètement déconnectée de la réalité et des préoccupations de nos compatriotes.

Reconnaissons-leur au moins un talent, celui du charcutage et du saucissonnage.
Mais la charcuterie, métier artisanal reconnu au terme d’un long apprentissage, perd toute sa valeur et sa noblesse lorsqu’elle est pratiquée sans vergogne par des élus et des politiques aux abois à des fins purement électoralistes et personnelles.

Souvenons-nous bien que le but essentiel de cette « fusion » était de priver le Front National d’une région qui devait basculer et s’émanciper de l’alternance Umps aujourd’hui Républicains-PS.

Le Front National mené par Louis Aliot lors des prochaines échéances électorales s’engage comme il l’a fait dès le début à reconstruire nos territoires, à réconcilier nos identités et à garantir la parité entre Montpellier et Toulouse.

En tout état de cause, le Peuple étant souverain et hostile à 75% à cette réforme qui ne débouchera sur aucune perspective ni aucune économie (au contraire!), c’est à nos compatriotes du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées qu’il appartiendra de choisir et de se réapproprier leur destin en s’exprimant dans les urnes au mois de décembre à l’occasion des élections régionales pour le seul mouvement qui défend leur région et l’intérêt général avant tout, le Front National.

Communiqué de Presse de France Jamet
Membre du Bureau Politique
et Présidente du Groupe des Elus Front National au Conseil Municipal et à la Métropole de Montpellier

Le Ps-Prg part en guerre avec une armée Mexicaine

Sombreros 02Communiqué de Presse de France Jamet
Membre du Bureau Politique du Front National
Présidente du Groupe des Elus FN Montpellier Fait Front au Conseil Municipal de Montpellier

 

Avec des Tête de liste, des sous-têtes de liste, des présidente et présidente adjointe, vice-présidents et vice-présidents délégués-adjoints…

La liste de gauche qui se présente aux élections régionales de décembre 2015 ne s’attache plus qu’à s’autodésigner les uns et les autres, partager les postes et les titres prestigieux, sans qu’aucun programme n’ait été encore proposé.

Sans qu’aucun bilan n’ait encore été présenté.

Sans que l’équilibre entre nos territoires Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ne soit pris en compte.

Sans que la parité entre Montpellier et Toulouse ne soit respectée.

Sans se soucier non plus et surtout des préoccupations de nos compatriotes ni des problématiques qu’entraîne cette fusion ordonnée par le gouvernement de Solférino que seul le Front National a dénoncé du début à la fin.

Notre groupe sous la présidence de France Jamet donne toute sa confiance à Louis Aliot qui s’est engagé sur le respect de nos identités, de nos terroirs, de notre ruralité et de nos compatriotes, tous nos compatriotes de Midi-Pyrénées au Languedoc-Roussillon.