Déplacement en Tarn-et-Garonne avec Hélène Laporte.

Visite d’une chapellerie séculaire, fière de son savoir-faire, qui travaille pour les maisons de luxe et exporte le « Made in France » dans le monde entier. Ces femmes et ces hommes font vivre une tradition. Protégeons les !

Vive l’excellence française 🇫🇷 !

➡️ Ce que nous voulons, c’est porter la voix de cette France des oubliés et la faire entendre jusqu’à Bruxelles.
Nous avons rencontré l’une de ces voix : Jacques, arboriculteur.

Défendre nos Agriculteurs, c’est défendre notre souveraineté alimentaire.

➡️ Rencontre avec le Président de l’Association de chasse locale. Dans cette terre attachée à ses traditions qu’est le Tarn-et-Garonne nous avons rappelé la nécessité du dialogue entre tous les acteurs du territoire.

➡️ Conférence de presse pour présenter notre projet pour une Europe des Nations. Dans cette dernière ligne droite, il faut mobiliser tous ceux qui veulent donner le pouvoir au peuple.

➡️ Journée clôturée par une très belle réunion publique.

Merci aux nombreux militants et au Délégué Départemental Thierry Viallon pour leur accueil.

Dimanche, chaque voix compte. Redonnons le pouvoir au peuple !

1 seul JOUR, 1 seul TOUR, 1 seul VOTE.

France Jamet au débat Régional des Européennes 2019.

Merci à tous les militants venus me soutenir pour le débat régional des européennes 2019 !

Comme d’habitude, les grands absents de ce débat furent l’immigration et les TPE/PME/PMI, pourvoyeuses d’emplois et croulant sous les taxes.

1 seul jour, 1 seul tour, 1 seul vote !
#JeChoisisBardella

 

[ Communiqué de France Jamet ] Aéroport de Toulouse-Blagnac : double Jackpot pour les Chinois, pertes Colossales pour les Français !

Le 1er mars 2019

Bradé par Macron, du temps où il résidait à Bercy, l’aéroport de Toulouse-Blagnac (3ème aéroport régional de France) «offert » au groupe chinois Casil Europe, est un des symboles du renoncement à l’intérêt national au profit des multinationales.

Actionnaire à 49,99% de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, le groupe chinois s’apprête à revendre ses parts à un tarif 60% plus élevé que son prix d’achat il y a 4 ans. C’est une véritable escroquerie dont sont victimes les contribuables, avec la complicité du Gouvernement et la passivité des collectivités. Après avoir vidé l’actif de l’aéroport dès l’acquisition de leurs parts, les actionnaires chinois vont à nouveau profiter d’une plus-value de plus de 192 millions d’euros.

Selon Casil Europe, cette plus-value serait justifiée par l’augmentation de la fréquentation, depuis leur rachat. Cette argutie ne tient pas : ce trafic en hausse s’explique en fait par l’arrivée de compagnies low-cost comme Ryanair*, négociée avant l’entrée dans le capital du consortium chinois et largement subventionnée par les collectivités, notamment la Région Occitanie présidée par Mme Delga.

Nous avions dénoncé en son temps et annoncé cette trahison des intérêts stratégiques français et ses dérives. Nous étions les seuls, une fois de plus, à refuser de dilapider et brader les ressources de l’économie régionale et nos infrastructures stratégiques qui servent à enrichir des prédateurs financiers étrangers sur le dos des contribuables.

De nouveaux candidats ont montré ces derniers jours leur intérêt pour racheter les parts de Casil Europe dont un autre groupe chinois ferait partie… Face à cette nouvelle menace, notre devoir est d’alerter les français.

Nous ne laisserons pas faire.

* La part du low-cost dans le trafic de la plate-forme est de 46,1%.

 

Communiqué de France Jamet : Les Français D’Occitanie Doivent être Consultés sur L’immigration !

 

Le 20 décembre 2018

Lors de l’assemblée plénière du Conseil Régional d’Occitanie du 20 décembre, Carole Delga a présenté une fois de plus un budget injuste, déséquilibré et immigrationiste.

Les élus régionaux du Rassemblement National n’ont eu de cesse de prévenir et de dénoncer la hausse de fiscalité, le financement de l’immigration clandestine et les gaspillages multiples de l’exécutif régional.

Nous avons proposé à Carole Delga une autre vision, celle d’une région soucieuse de ne pas aggraver la pression fiscale, de faire passer les nôtres avant les autres et de justifier dûment de chaque euro dépensé au nom du contribuable.

Nous avons mis Carole Delga au défi d’organiser des Etats Généraux de l’immigration. L’occasion pour elle de prendre ses responsabilités et de faire face à son bilan calamiteux dans la perspective des prochaines échéances électorales.

Le réel prévaudra. On arrive !