Mon Nouveau mandat

Communiqué de presse de  France Jamet, Présidente du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

A l’occasion de la rentrée scolaire, j’ai présenté ce vendredi les actions de nos élus régionaux, notamment en matière d’Education et de Jeunesse.
Chaque année, les chiffres du chômage augmentent un peu plus chez les jeunes, et avec lui les perspectives d’un avenir serein s’amoindrissent. L’apprentissage est marginalisé et les savoirs fondamentaux sont relégués au second plan. Autant de sujets sur lesquels nos représentants se sont battus.

Tout au long de l’année dernière, notre groupe a travaillé sans relâche afin d’apporter des solutions aux problématiques rencontrées quotidiennement par les Occitans.
Avec 93 amendements, 113 interventions et 104 communiqués, nous nous sommes attachés à défendre leurs intérêts, à brandir l’étendard du patriotisme économique, à protéger l’emploi local, à dénoncer les pratiques de nos adversaires politiques…

Passionnément attachée à Montpellier et sa métropole, je suis heureuse que Melle Audrey Lledo et M. Robert Beaufils, élus intègres et exemplaires, perpétuent mes actions au sein de la Métropole 3M et du Conseil Municipal de la ville.

Elue Députée Française au Parlement Européen à la suite de Louis Aliot, j’ai choisi de siéger au sein de deux commissions qui me permettront de traiter des sujets directement en lien avec nos problématiques régionales :

– L’INTA, s’occupant de la régulation du commerce international, en prise directe avec les problématiques de protection de nos produits, de nos producteurs, de notre savoir-faire, de notre excellence mais aussi de notre santé et de notre économie.

– Je serai également suppléante au sein de la commission Pêche. Nous mettrons en exergue les difficultés des pêcheurs français face à l’abandon de l’Etat et à la concurrence déloyale.

Avec ce nouveau mandat, je souhaite défendre la France et ses intérêts, tout en restant une élue locale, ancrée dans le territoire occitan. Ma pugnacité et mon travail de fond au sein du Conseil Régional resteront donc une priorité.

Les agents Régionaux Formés à la Propagande !

Communiqué de presse de  France Jamet, Présidente du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

C’est passé inaperçu. En plein été, ce mardi 18 juillet, les agents régionaux étaient conviés à une « réunion de sensibilisation et de réflexion » sur la « stratégie digitale » de la Région Occitanie.

Le spécialiste du numérique (et surtout militant anti-FN) Franck Confino animait cette réunion qui avait notamment pour objectif de donner aux agents régionaux « toutes les clefs pour s’impliquer » afin de devenir les « premiers ambassadeurs de la Région » sur le net. « Vous avez tous un rôle à jouer ! » était d’ailleurs le slogan inscrit sur l’invitation.

Quel est le but d’une telle formation ? La réponse a été donnée, à demi-mot, par M. Confino lui-même pendant la réunion : face à la montée en puissance du Front National et de la « patriosphère » sur les réseaux sociaux, il devient indispensable de faire contrepoids.

Le Front National tient à le rappeler. Les agents régionaux sont des fonctionnaires territoriaux au service de la collectivité régionale et de l’ensemble de ses habitants. Ils ne peuvent en aucun cas être utilisés à des fins bassement politiciennes pour faire de la propagande et défendre la gestion désastreuse de Carole Delga.

Ce n’est pas parce que les militants socialistes sont de moins en moins nombreux qu’il faut aller recruter chez les agents régionaux !

Conseil Régional : Le Front National Héraultais en force pour la Séance Inaugurale

 

Lundi 4 janvier, s’est tenue à Toulouse la première séance plénière du conseil régional de la grande région « fusionnée » Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées (LRMP). Cette journée solennelle a été l’occasion de démontrer la vitalité de l’équipe frontiste de l’Hérault (où la liste de Louis Aliot a atteint 38.84%). Sur les 40 élus bleu marine que compte LRMP, 9 sont issus de notre département.

Dans un premier temps, c’est le doyen de l’assemblée, Gérard Maurin qui a assuré la présidence. Comme le veut la tradition, M. Maurin, élu de Lodève, a introduit la journée par un discours rappelant notamment que sans la fusion des deux collectivités imposée par l’Elysée, le FN, arrivé en tête en Languedoc-Roussillon, dirigerait un exécutif régional. Il a ensuite supervisé le déroulement de l’élection du nouveau président (remporté comme prévu par la gauche, majoritaire à l’échelle de la grande région).

Région 16-01-04 RoquesLamotte
Myriam Roque et Quentin Lamotte, scrutatrice et secrétaire des opérations de vote

C’est ensuite Myriam Roques qui a occupé le devant de la scène en tant que scrutatrice. L’élue sétoise a surveillé les opérations de vote une bonne partie de la journée.

Enfin, France Jamet, présidente du groupe FN/RBM, s’est imposée d’emblée comme chef de file de l’opposition. Cette élue de Montpellier, militante historique du Front national, était la seule à se présenter face à Mme Delga, candidate de la gauche. Forte de son expérience au conseil régional de Languedoc-Roussillon, Mme Jamet a notamment critiqué les propos méprisants de Mme Delga à l’égard des électeurs frontistes. Elle a justifié les réticences du FN face aux premiers rapports soumis aux votes par les socialistes (et votés par « les Républicains »).

Cette première journée de débats, où l’UMP/LR et ses alliés centristes ont été inaudibles, annonce sans doute les grandes tendances de cette nouvelle assemblée : une gauche arrogante et sectaire, une « droite » fantomatique et un Front national combatif où les héraultais ont une place notable. Les électeurs patriotes du département peuvent donc compter sur le dynamisme de nos élus, unis et extrêmement motivés.