Réaction sur « Tram : la ligne 5 Traversera le cœur de ville. »

Nous apprenons samedi, via le Midi Libre de Montpellier, que Jean-Pierre Moure, président de l’Agglo et candidat aux élections municipales de Montpellier, met en place une ligne de Tram dans le cœur de ville.

 

« Montpellier fait Front » et moi-même tenons à rappeler au candidat socialiste qu’il serait urgent de régler prioritairement les problèmes liés à l’insécurité dans le tramway ainsi qu’au centre ville, avant qu’il ne soit deserté par les Montpéllierains.

 

Nous regrettons que ce débat et de véritables propositions, concrètes et immédiates ne soient jamais prises par le système en place.

 

Nous ne cesserons pas de lutter contre l’insécurité et d’exiger la tolérance zéro contre la délinquance pas seulement en centre-ville mais sur l’ensemble du territoire de la commune.

 

La sécurité est la première des libertés, et les élus, ont le devoir de garantir cette liberté aux citoyens avant de lancer de nouveaux projets à vocations électoralistes.

 

"J'appliquerai la Tolérance zéro !"…

Dans un article paru ce jour dans l’édition Montpelliéraine de Direct Matin, France Jamet revient sur ses engagements en matière de lutte contre l’insécurité qu’elle présentera dans le détail lors de son point presse hebdomadaire du jeudi 27 février à 11h. Elle en profite pour évoquer la « sondagite aïgue » dont font preuve ses adversaires et leur interprétation toute particulière, parce qu’erronée et partiale, des dernières études publiées dans la presse.

DirectMontpellier 14-02-2014

Nos Engagements pour lutter contre le Communautarisme et Défendre la Laïcité…

Dans le cadre de la dramatique politique communautariste menée par les socialistes du gouvernement et de la municipalité montpelliéraine depuis 30 ans, France Jamet, tête de liste de Montpellier Fait Front, a présenté les engagements tendant à la concorde et au respect des valeurs républicaines auxquels l’équipe de Montpellier fait Front reste très attachée.

– « Nous nous attacherons d’abord à refuser toutes les dispositions racistes, sexistes et discriminatoires notamment aux structures et associations financées par l’argent public ».

– France Jamet s’est engagée à « refuser la création d’un village d’insertion à destination des populations roms. La situation sociale et financière de nombre de nos compatriotes à Montpellier devrait nous engager à penser prioritairement à eux et à leurs enfants ».

Il s’agira tout simplement d’appliquer les principes de notre Constitution selon lesquels « la République ne reconnaît aucune communauté ». « Elle est une et indivisible et ne reconnaît en son sein qu’une seule communauté : la Communauté nationale ».

Condamnant le principe du communautarisme qui finalement vise à exclure tous les autres, « nous refuserons les baux emphytéotiques accordés à des cultes sous prétexte culturel et ce en contradiction avec la loi du 9 décembre 1905 ».

Parce que les discriminations positives pour des minorités sont particulièrement négatives et discriminantes pour la majorité, « les horaires de piscine aménagées ou les revendications communautaires dans les restaurants scolaires ne seront plus admises ». Ces engagements trouveront leur légitimité dans le respect de la laïcité, « une laïcité sans excès qui fonde le principe pacificateur du bien-vivre ensemble auquel je veillerai, en tant que futur maire de Montpellier».

Le Mundillo Politique local pris de "sondagite Aïgue"…

Ce jeudi 13 février, France Jamet a tenu sa conférence de presse consacrée au communautarisme et à la défense de la laïcité, dans le cadre des prochaines élections municipales de Montpellier. Nos engagements en la matière feront l’objet d’un communiqué séparé en fin de journée.

Elle a ainsi fait l’économie de palabrer et commenter à l’envi les derniers sondages des plus étonnants qui tombent chaque jour et permettent au mundillo politique d’éviter les débats utiles et nécessaires.

Après la saison des primaires et des négociations, sur des alliances et mésalliances discutables et tout aussi étonnantes, voici venu le temps des siphonnés de l’analyse échantillonnée et du « syndrôme sondagique » aigu.

Nous pourrions aussi sans rougir nous adonner à ce sport à la mode à la seule différence près, que nous pensons avoir plus intéressant à faire en utilisant l’argent des contribuables, via le remboursement d’une partie de nos frais de campagnes par l’Etat, à toutes fins… plus utiles, je vous rassure.

Nous apprenons donc dans le Midi Libre de ce jour, que le candidat de l’UDI, commanditaire de ce sondage, et le dissident socialiste seraient « en hausse »… par rapport à la précédente enquête, payée elle, cette-fois, ci par le Baron de Caravètes (P. Saurel).

Ces deux études, réalisées par deux organismes différents, ont été effectuées pour celle d’aujourd’hui par la Sté Opinion Way entre le 30 janvier et le 1er février 2014 et pour celle financée par le candidat dissident socialiste, qui se plaignait tantôt de ne pas obtenir de financement pour sa campagne, les 5 et 6 février dernier.

Ce qui nous amène à conclure  en toute logique que Francis et Saurel seraient… non pas en hausse mais en baisse de 5 points pour le premier et 3 points pour le second et nous voilà à présent gratifiés d’une progression de 2 points. Question de bon sens. CQFD

Réaction sur « le Désarroi des Victimes face aux Cambriolages »…

Nous constatons à nouveau que la délinquance s’accroît à Montpellier notamment dans les quartiers des Arceaux et de la Chamberte.

En effet, nous apprenons via le Midi Libre du 13 février 2014 qu’en ville, les vols avec effraction ont augmenté de 11,78% en 2013.

Les Montpéllierains souffrent réellement de ce phénomène d’insécurité, et ils font face à des élus irresponsables qui nient véritablement ces problèmes tant sur un plan local que national.

Force est de constater, que les représentants socialistes locaux sont incontestablement solidaires de l’incompétence et de la lâcheté de ceux qui nous gouvernent face à un problème prioritaire, qu’ils ne veulent pas régler, par mépris du peuple certainement.

En tant qu’élue régionale, candidate aux élections municipales et représentante du Front National, je m’insurge sans cesse contre la délinquance à petite ou grande échelle.

Si demain, je suis première magistrate de cette ville, j’appliquerai sans état d’âme la tolérance zéro contre la délinquance et ce, grâce à la mise en place d’une part, d’un dispositif de vidéo surveillance sur l’intégralité du territoire de la commune et d’autre part, en donnant plus de moyens matériel, humain et des ordres fermes aux personnels de la police municipale que nous soutiendrons sans faille.

Nos Engagements en faveur des Personnes en Situation de Handicap…

Suite à notre participation à la conférence de presse de l’association montpelliéraine « Hactions » vendredi soir, voici nos engagements pour un bien vivre ensemble dans la ville pour les personnes en situations de handicap :

√  Favoriser l’accès à la vie publique et politique des personnes en situation de handicap et participer à leur redonner une image (re)valorisante ;

√  Faire respecter le calendrier d’application de la loi (2015) sur la mise en accessibilité du cadre bâti, de la voirie et des transports dépendant de la politique municipale et intercommunale et l’application de la loi de 2005 sur l’accessibilité des établissements accueillant du public (commerces, lieux culturels, centres sportifs, de loisirs…) ;

√  Faire des questions d’accessibilité et de mobilité des personnes en situation de handicap une grande cause municipale et évaluer et corriger toutes les carences en la matière (accès aux bâtiments communaux, à la voirie…) ;

√ Permettre l’accès au logement des personnes en situation de handicap et leur donner la priorité absolue en matière d’attribution de logements sociaux ;

√  Rendre plus performante la commission communale d’accessibilité et nommer un référent « Handicaps » au sein de la municipalité ;

√  Rendre accessibles aux plus jeunes en situation de handicap, toutes les activités extra ou périscolaires que la ville a en charge ou celles qu’elle subventionne en impliquant les opérateurs publics et privés ;

√  Respecter à la ville et à l’intercommunalité l’obligation d’emploi de personnes en situation de handicap et inciter les entreprises à en faire de même ;

√ Apporter toute notre attention par des réponses concrètes aux difficultés de la vie quotidienne auxquelles sont confrontées les personnes en situation de handicap ;

√ Établir la gratuité des transports publics collectifs et du stationnement pour toutes les personnes en situation de handicap pour plusieurs raisons : tout d’abord d’ordre financier au regard des revenus souvent moindres du public concerné, de non accessibilité des bornes de paiement, d’un déplacement pour l’acte de paiement aller-retour supplémentaire anxiogène et des temps de stationnement proportionnellement plus long donc plus coûteux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos Engagements pour plus de Transparence dans la vie Politique Locale…

Ce matin, lors de notre point presse hebdomadaire, nous avons pu balayer comme d’ordinaire l’actualité locale et régionale et faire part de nos engagements pour plus de transparence dans la vie politique locale.

Lors de notre arrivée à la tête de la municipalité, nous commanditerons un audit financier et organisationnel afin de connaître la situation réelle de la ville de Montpellier. Les résultats seront publiés dés que nous en aurons communication. Cet outil servira de support à nos politiques volontaristes et permettra de dégager des marges de manœuvres.

Nous permettrons à l’opposition de participer à toutes les commissions rythmant la vie politique de la commune sur le principe de la proportionnelle.

Les débats du conseil municipal seront diffusés en direct sur le site internet de la ville, et disponibles par la suite pour une visualisation ultérieure. En effet, il nous paraît essentiel qu’aucun obstacle ne puisse empêcher nos concitoyens d’apprécier en temps réel le travail et l’implication de leurs représentants.

Dans un même souci de clarté et d’honnêteté intellectuelle, nous assurerons la transparence totale des critères et procédures d’attribution des logements sociaux comme des marchés publics.

Nous organiserons chaque année, un référendum d’initiative locale tel que nous le permet la constitution depuis 2003.

Il s’agira de consulter les Montpelliérains sur des sujets prégnants (par ex. Parc Montcalm, Stade de l’Abbé Prévost, l’accueil du Fise sur Port Marianne…) mais aussi sur des décisions qui pourraient engager de façon conséquente les finances de la ville, c’est-à-dire ne l’oublions jamais, par voie de conséquence, celles de nos concitoyens contribuables.

Etre élu ne veut pas dire obtenir un chèque en blanc de nos électeurs !

Lors de notre prochain point presse hebdomadaire jeudi 13 février 2014 à 11h à notre permanence électorale, nous dévoilerons nos engagements pour lutter contre le communautarisme et le respect de la laïcité.