Réaction sur « le Désarroi des Victimes face aux Cambriolages »…

Nous constatons à nouveau que la délinquance s’accroît à Montpellier notamment dans les quartiers des Arceaux et de la Chamberte.

En effet, nous apprenons via le Midi Libre du 13 février 2014 qu’en ville, les vols avec effraction ont augmenté de 11,78% en 2013.

Les Montpéllierains souffrent réellement de ce phénomène d’insécurité, et ils font face à des élus irresponsables qui nient véritablement ces problèmes tant sur un plan local que national.

Force est de constater, que les représentants socialistes locaux sont incontestablement solidaires de l’incompétence et de la lâcheté de ceux qui nous gouvernent face à un problème prioritaire, qu’ils ne veulent pas régler, par mépris du peuple certainement.

En tant qu’élue régionale, candidate aux élections municipales et représentante du Front National, je m’insurge sans cesse contre la délinquance à petite ou grande échelle.

Si demain, je suis première magistrate de cette ville, j’appliquerai sans état d’âme la tolérance zéro contre la délinquance et ce, grâce à la mise en place d’une part, d’un dispositif de vidéo surveillance sur l’intégralité du territoire de la commune et d’autre part, en donnant plus de moyens matériel, humain et des ordres fermes aux personnels de la police municipale que nous soutiendrons sans faille.

Nos Engagements pour plus de Transparence dans la vie Politique Locale…

Ce matin, lors de notre point presse hebdomadaire, nous avons pu balayer comme d’ordinaire l’actualité locale et régionale et faire part de nos engagements pour plus de transparence dans la vie politique locale.

Lors de notre arrivée à la tête de la municipalité, nous commanditerons un audit financier et organisationnel afin de connaître la situation réelle de la ville de Montpellier. Les résultats seront publiés dés que nous en aurons communication. Cet outil servira de support à nos politiques volontaristes et permettra de dégager des marges de manœuvres.

Nous permettrons à l’opposition de participer à toutes les commissions rythmant la vie politique de la commune sur le principe de la proportionnelle.

Les débats du conseil municipal seront diffusés en direct sur le site internet de la ville, et disponibles par la suite pour une visualisation ultérieure. En effet, il nous paraît essentiel qu’aucun obstacle ne puisse empêcher nos concitoyens d’apprécier en temps réel le travail et l’implication de leurs représentants.

Dans un même souci de clarté et d’honnêteté intellectuelle, nous assurerons la transparence totale des critères et procédures d’attribution des logements sociaux comme des marchés publics.

Nous organiserons chaque année, un référendum d’initiative locale tel que nous le permet la constitution depuis 2003.

Il s’agira de consulter les Montpelliérains sur des sujets prégnants (par ex. Parc Montcalm, Stade de l’Abbé Prévost, l’accueil du Fise sur Port Marianne…) mais aussi sur des décisions qui pourraient engager de façon conséquente les finances de la ville, c’est-à-dire ne l’oublions jamais, par voie de conséquence, celles de nos concitoyens contribuables.

Etre élu ne veut pas dire obtenir un chèque en blanc de nos électeurs !

Lors de notre prochain point presse hebdomadaire jeudi 13 février 2014 à 11h à notre permanence électorale, nous dévoilerons nos engagements pour lutter contre le communautarisme et le respect de la laïcité.

Montpellier : Quand L'IFOP joue les Entremetteurs de L'UMPS… Réaction de France Jamet sur France 3 suite au Mariage Pardon… Sondage Commandé par L'UMP… #umps #mariagepourtous

Les instances nationales de l’UMP viennent de commander auprès de l’IFOP, et rendre public via Midi Libre, un mariage sondage concernant les prochaines élections municipales de Montpellier.

Bien que notre liste soit créditée de 16% au premier tour, cette dernière a été écartée de toutes les hypothèses ou plutôt calculs politiciens au profit de Philippe SAUREL, candidat socialiste sortant mais dissident pourtant moins bien doté (12%).

Cela vous étonne ? Pas nous, les habitudes ont la vie dure, et l’UMPS garde en la matière une certaine constance. Quel formidable appel du pied du candidat UMP Jacques Domergue qui pour chasser les socialistes de la Mairie préfère s’allier avec l’un d’entre eux logiquement exclu de son parti pour dissidence. On vous laissera apprécier l’honnêteté intellectuelle d’une telle démarche ! Il oublie juste que la droite n’a aucune chance de gagner la Mairie de Montpellier sans le Front National et le Rassemblement Bleu Marine, ce qu’aurait démontré ce sondage si la bonne question avait été posée…

Tendre la main à un membre de l’équipe sortante le rend ipso facto comptable de leur triste bilan. Est-ce politiquement plus correct ? Sans doute !

Rendez-vous le 23 mars au soir !

Article Midi Libre du 12 janvier 2014

Réaction  de France Jamet sur France 3

 

 

 

 

 

Participation de France Jamet à la Manif pour Tous Dimanche 15 Décembre 2013 à Montpellier…

Il est précisé dans le Midi Libre de ce jour, qu’aucun élu ou représentant politique n’était présent à cette manifestation hormis France Jamet pour le Front National.

Des absences remarquées qui posent bien des questions sur la véritable opposition à la Gauche de la part de l’UMP à Montpellier.

Il est vrai, que Jacques Domergue, candidat UMP à la mairie, aurait été mieux inspiré de venir défendre les valeurs de la famille plutôt que de tenir le ruban tricolore, dés lors plus très républicain ni très laïc, à Hélène Mandroux, Maire PS sortante de Montpellier, et Jean-Pierre Moure, Président PS de l’Agglo et candidat PS à la Mairie, mais loin encore d’y entrer.

Ces derniers semblaient être plus préoccupés à entretenir communautarisme et clientélisme, les deux mamelles indissociables du socialisme local, lors de l’inauguration de la Mosquée de l’Union dans le quartier des Cévennes.

Qu’en-est-il de la loi de 1905 et de la laïcité républicaine prônée à tort et souvent de travers ? Pour l’UMPS, elle s’arrête aux portes des élections, les habitudes ayant la vie dure !

Cependant, nous saluons l’absence non remarquée de Philippe Saurel, autre candidat socialiste mais en dissidence à la mairie de Montpellier qui, a eu lui, la décence de ne pas participer à cette opération électoraliste.

Il aurait été aussi plus inspiré de participer à la Manif pour Tous afin d’être plus en phase avec les valeurs qui sont les siennes et qu’il défend si bien dans un autre engagement…

Quoi qu’il en soit, les Montpelliérains soucieux de l’avenir de leur famille ont accueilli France Jamet et son équipe très chaleureusement, et l’ont remercié pour sa participation et son soutien.

Gageons qu’ils s’en souviendront au moment de voter !

Réaction sur « les Coûteuses Dépenses de la Mairie de Montpellier »…

Le Figaro vient d’exposer dans un article les dépenses somptuaires de la Mairie de Montpellier ou plutôt les dépenses de ceux qui la dirigent suite à un rapport provisoire de la Chambre Régionale des Comptes qui circulerait sous le manteau.

En effet, nous apprenons que des frais de déplacements, de bouche ou encore des achats abracadabrantesques type cigares à 1 750 euros ou vins à 55 000 euros ont été relevés par la C.R.C. Les juges pointent aussi du doigt des voyages aux Etats-Unis ou en Chine à des prix astronomiques, ou encore, la cerise sur le gâteau, la note salée du nouvel Hôtel de ville dont le coût prévisionnel inscrit au budget était de l’ordre de 132 millions d’euros et dont la facture finale a été de 180 millions d’euros soit plus de 36% de plus value.

On peut légitimement se poser des questions. Plus d’un professionnel des marchés publics aurait évoqué la nécessité de passer un nouvel appel d’offre afin d’être en règle avec le  Code des marchés publics. Mais quand on veut se payer Jean Nouvel, on sait que l’on devra faire face à ce type de dépassement. Pour preuve, le théâtre de l’Archipel à Perpignan… Mais il ne faut pas tout accepter Madame le Maire sur le dos des contribuables Montpelliérains !

La Chambre Régionale des Comptes a épinglé ces folles dépenses qui sont loin de servir l’intérêt de tous les Montpelliérains.

Nous attendons avec le plus grand intérêt, les réponses apportées par Mme le Maire, aux observations des juges de la C.R.C. et les mesures qui seront prises à l’encontre des responsables de cette situation.

Les contribuables Montpelliérains se posent des questions légitimes sur l’utilisation de leur argent et surtout sur le silence coupable de la Mairie concernant ces sujets graves, tant pour la conscience politique ou plutôt dans ce cas précis l’inconscience politique, d’Hélène Mandroux et de ses amis socialistes, que pour les élus qu’ils sont.

Selon la célèbre phrase, « qui ne dit mot, consent » Mme Hélène Mandroux, maire socialiste, confirme par son absence récurrente et son silence omniprésent, ces dépenses injustifiées parce qu’injustifiables.

Présence des Roms à Montpellier : des Conséquences Désastreuses du Laxisme Politique Ambiant…

Nous apprenons ce jour, dans un « écho » paru dans Midi Libre, que Jean-Pierre Touchat, président du Syndicat des halles et marché, a alerté Madame Hélène Mandroux, Maire socialiste de Montpellier, et le Préfet de Région de l’attitude de « certains membres de la communauté des Roms » place de la Comédie.

En effet, nous constatons qu’en centre ville de jeunes Roms, de plus en plus nombreux, se montrent agressifs verbalement et même physiquement à l’égard des passants qu’ils sollicitent pour signer des pétitions, prétextes à les aborder.

Ces faits ne sont pas les seuls concernant la communauté Roms, comportements agressifs à la sortie des tramways, mendicité insistante aux entrées des commerces, vols et autres larcins, rackets… Cela ne peut plus et ne doit plus durer.

Tant que les politiques qui nous gouvernent refuseront de voir ces réalités en face, la présence de camp de Roms à Montpellier favorisera évidemment la persistance de ces situations.

Il faut engager fermement et rapidement toutes les actions possibles visant à mettre fin aux installations sauvages de nomades en situation irrégulière et ainsi garantir la sécurité et la tranquillité publique de tous contre ces agissements illégaux.

Je tiens, avec toute l’équipe de la liste, « Avec France Jamet, Montpellier fait Front !», à témoigner notre total soutien aux commerçants et montpelliérains victimes de ces agissements et surtout du laxisme coupable de Madame le Maire de Montpellier et de ses amis socialistes de la majorité gouvernementale.

Réaction suite aux Agressions D’hier dans le Tramway…

C’est avec beaucoup d’inquiétude mêlée à de la colère, que nous apprenons de nouvelles agressions dans le tramway, la première à l’encontre d’un contrôleur de la Tam hier après- midi, la seconde envers une femme enceinte plus tard dans la soirée.

En effet, les agressions dans les transports en commun deviennent récurrentes à Montpellier mais aussi dans toute la région Languedoc-Roussillon.

Jean-Pierre Moure et ses amis socialistes de Montpellier Agglomération font preuve d’un laxisme déconcertant au sujet de la sécurité des utilisateurs des transports publics de l’agglomération Montpelliéraine. Les agressions d’hier ne sont pourtant pas des cas isolés ou nouveaux, les syndicats du personnel roulant de la Tam en faisant souvent l’écho. Une pétition est d’ailleurs en cours de signatures.

La sécurité des conducteurs et contrôleurs de la Tam, pas plus que celle des usagers n’est assurée. Il est grand temps de réagir et d’arrêter l’hémorragie. Mais il ne semble pas que cela intéresse les hommes politiques de gauche de l’aire Montpelliéraine qui se disent pourtant si proches de la population et de leurs préoccupations. Il s’agit uniquement d’une posture électorale.

Aujourd’hui, nous nous engageons, si mandat nous est donné, à agir activement pour assurer la tranquillité et la sécurité publique, premières des libertés, dans les transports en commun comme dans toute la ville.

Rappelons que, France JAMET, en tant qu’élue régionale et membre de la commission des transports, avait déjà tiré la sonnette d’alarme en demandant la mise en place d’une police régionale des transports dans les TER.

Une fois élus à la communauté d’agglomération en mars prochain, nous déposerons cette même proposition à l’échelle de Montpellier Agglomération, compétente en matière de transport collectif.

Réaction sur le vote Front National à Montpellier Pouvant « Créer la Surprise » aux Élections Municipales…

Suite à un article du Midi Libre, dans l’édition de Montpellier, ce jour en page 3, France JAMET, candidate aux élections municipales de Montpellier réagit aux propos du candidat UMP Jacques Domergue concernant la présence du Front national.

Jacques Domergue considère que « pour la grande majorité, le vote FN est un vote de désespoir », il ajoute qu’il va « expliquer (aux Montpelliérains) que ce n’est pas la meilleure solution » et il finit par constater « qu’il faut, pour Montpellier, élire un maire avec une couleur politique ».

Pour ma part, je tiens à préciser, que ma couleur politique est Bleu Marine, que le parti que je représente à Montpellier pour ces élections municipales, en l’occurrence celui de Marine Le Pen est loin de constituer pour ses habitants « un vote de désespoir » mais bien au contraire un vote d’espérance.

Enfin, j’invite Monsieur Jacques Domergue à nous expliquer en quoi la solution serait de voter pour un parti du système UMPS, parti qui rappelons-le, n’a pas hésité dans certaines situations électorales à appeler clairement à voter socialiste pour s’opposer aux candidats du Front National.

Rappelons également à Monsieur Jaques Domergue, que son parti a été lourdement sanctionné par le Peuple aux dernières échéances électorales, Peuple qui a jugé que « la solution » UMPS, en réalité, n’en était pas une.

S’opposer au pouvoir socialiste à Montpellier c’est bien, agir c’est encore mieux !

La vraie opposition au système à Montpellier comme en France, c’est le Front National aux couleurs Bleu Marine.