Montpellier sans Migrant !

Nous étions nombreux ce dimanche 25 septembre 2016, devant le CADA, pour dire NON à l’accueil des migrants à Montpellier. Pour dire NON à la délocalisation de jungle de Calais dans la France entière.

Cette manifestation organisée par Audrey Lledo et France Jamet vos élues Front National de Montpellier, a su rassembler pour faire entendre la voix des Montpelliérains et plus largement, celle des Français.

#MaCommuneSansMigrant
#MontpellierSansMigrant

 

 

0% de Migrants dans nos Communes

Chers Amis,
Suite à l’appel à manifester dimanche 25 septembre 2016 dénonçant le caractère autoritaire et unilatéral de la politique de dissémination de la jungle de Calais dans nos communes, les « maîtres de la pensée » de Facebook ont effacé autoritairement et unilatéralement l’annonce à ce motif :
« Une de vos publications enfreint nos Conditions d’utilisation. Ce message est un avertissement. Une autre infraction de votre part entraînera la résiliation de votre compte. Veuillez consulter nos Conditions d’utilisation et ne plus publier de contenus abusifs. Nous vous remercions d’avance pour votre coopération. »
Je relaie donc sur notre site cet appel à manifester  en espérant que vous saurez relayer cette double information et que vous viendrez nombreux.
NE NOUS LAISSONS PAS INTIMIDER PAR FACEBOOK…
France Jamet

Hommage aux deux Policiers tués à Magnanville :

Le meurtre d’un commandant de police et de sa compagne, agent administratif dans un commissariat, a suscité beaucoup d’émotion en France.

Je me suis rendue, ce mercredi à l’hôtel de police de Montpellier, en compagnie des 40 conseillers régionaux et d’Audrey Lledo, afin de rendre hommage à ce couple de policiers tué par le fondamentalisme islamiste. Nous avons respecté une minute de silence en leur mémoire.

13445368_961206613998504_1462252994647939139_n13428011_961206663998499_7349723104088924073_n

 

 

Conseil Municipal de Montpellier (31.03.2016): la fausse Stagnation des Impôts.

 

Lors de cette première affaire, mise à l’ordre du jour, l’équipe du maire-président à mi-temps a une nouvelle fois fait preuve de démagogie.
En effet, cette année encore les impôts des Montpelliérains vont augmenter, malgré l’acharnement de la municipalité à vouloir démontrer le contraire.
En effet, si le taux d’imposition reste inchangé, les bases quant à elles augmenteront de 0,9 %. L’impôt payé par le contribuable étant le résultat du taux par la base, l’impôt augmentera de ce fait.
Monsieur Levita le reconnaît d’ailleurs :  » Effectivement pour les contribuables, il peut y avoir augmentation. »

C’est d’autant plus vrai que dans le budget primitif, la pression fiscale augmentera, sur la ville, de 2 %.

Il n’en reste pas moins vrai que les taux sur Montpellier sont prohibitifs par rapport aux villes de même taille :
– Taux de la taxe d’habitation : 22.49% à Montpellier contre 21% dans une ville similaire,
– Taux de la taxe sur le foncier bâti : 31.18% à Montpellier contre 22.07% dans une ville similaire.

Pourtant baisser, réellement, l’impôt c’est possible. Les maires Front National nous l’ont démontré.

Intervention: France Jamet.

 

« Vin Officiel » du Tour de France : Réactivité et Efficacité du Front National

France JametCommuniqué de presse de France Jamet, Présidente du groupe FN RBM à la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Membre du Bureau Politique FN, Conseillère municipale de Montpellier

France Jamet et le groupe des élus Front National – Rassemblement Bleu Marine se félicitent des premiers résultats de la mobilisation sur l’affaire du «vin officiel» du Tour de France.

En effet, Jean-Guillaume Remise, Vice-Président du groupe, avait lancé l’alerte sur le choix d’un vin chilien comme «vin officiel» de la course cycliste dès le 24 février. La semaine suivante, France Jamet avait écrit une lettre à l’ensemble des Maires des «villes-étapes» pour les inviter à faire pression sur l’ASO et Christian Prudhomme afin de les pousser à revoir leur copie. France Jamet est également intervenue au Conseil Municipal de Montpellier le 25 février face à un Philippe Saurel peu à l’écoute et a rencontré par la suite M. Despey (Président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault) le 18 mars.

Cette affaire montre clairement la réactivité et l’efficacité des élus du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, au service de la population régionale et de la défense des intérêts de ses viticulteurs.

La France est Sereine, C'est le "système" qui a peur

(VIDEO) Réaction sur le plateau de France 3 de France Jamet aux excellents résultats obtenus par Louis Aliot au soir du premier tour des élections régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

 

Dimanche : Votez Louis Aliot pour défendre notre Ville et notre Région!

A propos des Comités Techniques

Vidéo du Conseil Municipal du 29 septembre 2015 : Djamel Boumaaz est intervenu sur le dossier concernant la Convention financières entre la Ville et la Métropole.

Il s’agissait selon le Maire-Président de « rationaliser l’action publique et de maîtriser des coûts, dans un contexte de contrainte budgétaire ». C’est ainsi qu’il a vendu aux maires des 31 communes le principe de la Métropole que ces derniers ont actée et signée des deux mains, dans le cadre d’une Charte qui rendrait les enfants heureux. A Montpellier-Ville, les fonctionnaires qui y travaillent ne semblent pas du même avis.

En fait, force est de constater :

  • Que les économies ne sont pas au rendez-vous, au contraire ;
  • Mais que la « rationalisation de l’action publique » n’est pas non plus convergente avec les organisations syndicales qui dénoncent l’absence de dialogue et regrettent que leurs interrogations et leurs craintes ne soient pas prises en compte.

Si les arguments du Maire-Président semblent avoir été plus convaincants auprès des élus qu’avec les fonctionnaires municipaux, on peut se demander ce qu’il en est dans les autres communes de la Métropole…

 

 

Le train ne Sifflera pas trois fois

le-train-sifflera-trois-fois-zinnemann11Contournement de Montpellier, LGV, TGV, Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan, Idex…

Voilà autant de projets utiles et nécessaires qui ont été sabordés durant 30 ans de guéguerre entre les politiques au pouvoir de la Région à la Métropole, de la gauche à la droite, de la gauche à la gauche… Jacques Blanc vs Frêche, Frêche vs Saumade, puis Vézinhet, Vézinhet vs Moure, Saurel vs Alary, etc, etc.

 

Et ça continue.

A l’occasion du 8ème Sommet des métropoles franco-espagnoles évoquant le devenir des projets ferroviaires, le président de la Métropole 3M n’a pas voulu inviter Alary, dernier président de la Région Languedoc-Roussillon. Ces deux-là sont fâchés depuis leurs candidatures respectives aux régionales. L’un a fait semblant de se battre contre la fusion de notre région avec Midi-Pyrénées, l’autre l’accompagne et l’appelle même de ses vœux sans en prévoir les conséquences.

Ajoutez à cela des députés socialistes qui poussent des cris d’orfraie en local, mais qui votent toutes les lois du Gouvernement de Monsieur Valls à l’Assemblée Nationale et se plient à toutes les décisions de Solferino qui vont à l’encontre de nos intérêts régionaux.

 

Ce 15 octobre, le député socialiste Assaf, en remet une petite couche dans les pages Midi Libre, quotidien largement « ouvert » à la liste Delga (voir infra). Frappé d’amnésie, il oublie au passage de nous parler de son bilan, celui de toutes ces dernières années qu’il a passées au pouvoir, à l’ombre des grands, du « Grand Frêche », ou encore aujourd’hui et comme toujours, en spécialiste de la communication de propagande, sur le devant de la scène (médiatique) qu’il ne lâche jamais, à toutes fins personnelles. Puisqu’en fait, il ne nous donne toujours que « son humble avis« , pur produit d’un parti majoritaire à tous les échelons dont il ne se sent ni responsable ni coupable.

 

Mardi 13 Octobre 2015, Gary Cooper n’était pas au Corum pour ce 8ème sommet, ni sur le quai de la gare de la Mogère inondable que veut nous imposer le Préfet de Région, M. Bousquet, allant précipitamment contre les conclusions de l’enquête publique mais au-devant d’une opération foncière (ou spéculative) hasardeuse et extrêmement coûteuse.

 

Cette année, les Régionales tombent en décembre : On vient d’en prendre encore pour 30 ans de plus, alors même que le projet de Ligne à Grande Vitesse Montpellier-Perpignan était le plus abouti et donné prioritaire dès le début par les institutions et les autorités.

Pour faire passer la pilule, d’autres « études » nous seront promises en attendant les prochaines échéances électorales et des millions d’euros supplémentaires seront dépensés pour rien.

Et nous continuerons de regarder passer le train du progrès et l’avenir de notre Languedoc-Roussillon restera à quai, tant que ces vieux caciques continueront de monopoliser le pouvoir comme ils le font depuis 30 ans.

OkCorral

Montpellier, sa Métropole, et notre Région ont été sacrifiés par tous ces élus pour des calculs électoralistes et des règlements de compte à la « OK CORRAL ».