Sondage Media Libre : Delga Repassera Derrière

Un sondage IFOP Midi-Libre L’Indépendant doit sortir aujourd’hui.
Ordinairement, les chiffres nous sont donnés officiellement la veille au soir afin que nous puissions les commenter et que cela soit relayé par la presse.
Depuis hier, on refuse à Louis Aliot la communication de ces chiffres.
(?)
On refuse à Louis Aliot la possibilité de donner son analyse et de répondre à ces « chiffres »  malgré ses demandes.
Il s’agit d’une énième manipulation grossière dans le même acabit que les derniers sondages bidons pour Marine ou Marion pour casser la dynamique du FN.
Il est permis de douter de la validité de ce sondage paru (qui ose titrer « Delga repasse devant »)… et qui serait une pauvre manipulation sans rapport avec la réalité des urnes.
Les socialistes sont aux abois et prêts à tout. Le système a peur.
La France et notre Région sont pourtant sereins.
Enfin, leurs revendications sont entendues. Car Louis Aliot tiendra ses engagements… lui
Demain, c’est le vrai changement.
C’est le Peuple qui décide!

Pour battre les Verts, les Chasseurs votent Louis Aliot!

Avec la fusion des listes « Delga » et « Onesta » dans la grande région Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées, les Socialistes sont devenus, de fait, les otages des Verts. Pour Louis Aliot, c’est une alliance à haut risque pour les 150 000 chasseurs de la région. Elire Delga, ça revient à donner la gestion de l’environnement aux écologistes, véritables intégristes anti-chasse.

La chasse est un art populaire que Louis Aliot entend défendre car il permet de faire vivre, dans la nature, les valeurs de la tradition, du patrimoine, de la liberté, de la responsabilité. En campagne, c’est un lien convivial qui unit les générations comme les catégories sociales.

Pour Louis Aliot qui entend rééquilibrer le territoire régional et apporter un soutien massif à la ruralité, la chasse est aussi une activité essentielle de l’aménagement du territoire reconnue comme un instrument efficace de la biodiversité.

Sous sa présidence, les chasseurs seront associés pleinement à l’élaboration du nouveau Schéma Régional d’Aménagement du Territoire et de Développement Durable du Territoire (SRADDT) ainsi qu’au nouveau Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE).
Les acteurs du monde cynégétique pourront également compter sur la Région pour les aider à assurer leur mission en matière de biodiversité.
Enfin, la Région s’investira, à leur côté, pour la formation, la sécurité, les évènements…
Avec Louis Aliot, les chasseurs auront un interlocuteur unique à la Région chargé des questions cynégétiques et halieutiques. Ce partenaire ne sera pas « tenu en laisse » par les Verts. Chasseur et pêcheur, fils et petit-fils d’armuriers héraultais, Guillaume Vouzellaud sera le représentant de l’exécutif régional avec les associations, les dianes et les fédérations.

Dimanche prochain, pour faire barrage aux Verts, les chasseurs et leur famille doivent se mobiliser et voter pour Louis Aliot !

Le train ne Sifflera pas trois fois

le-train-sifflera-trois-fois-zinnemann11Contournement de Montpellier, LGV, TGV, Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan, Idex…

Voilà autant de projets utiles et nécessaires qui ont été sabordés durant 30 ans de guéguerre entre les politiques au pouvoir de la Région à la Métropole, de la gauche à la droite, de la gauche à la gauche… Jacques Blanc vs Frêche, Frêche vs Saumade, puis Vézinhet, Vézinhet vs Moure, Saurel vs Alary, etc, etc.

 

Et ça continue.

A l’occasion du 8ème Sommet des métropoles franco-espagnoles évoquant le devenir des projets ferroviaires, le président de la Métropole 3M n’a pas voulu inviter Alary, dernier président de la Région Languedoc-Roussillon. Ces deux-là sont fâchés depuis leurs candidatures respectives aux régionales. L’un a fait semblant de se battre contre la fusion de notre région avec Midi-Pyrénées, l’autre l’accompagne et l’appelle même de ses vœux sans en prévoir les conséquences.

Ajoutez à cela des députés socialistes qui poussent des cris d’orfraie en local, mais qui votent toutes les lois du Gouvernement de Monsieur Valls à l’Assemblée Nationale et se plient à toutes les décisions de Solferino qui vont à l’encontre de nos intérêts régionaux.

 

Ce 15 octobre, le député socialiste Assaf, en remet une petite couche dans les pages Midi Libre, quotidien largement « ouvert » à la liste Delga (voir infra). Frappé d’amnésie, il oublie au passage de nous parler de son bilan, celui de toutes ces dernières années qu’il a passées au pouvoir, à l’ombre des grands, du « Grand Frêche », ou encore aujourd’hui et comme toujours, en spécialiste de la communication de propagande, sur le devant de la scène (médiatique) qu’il ne lâche jamais, à toutes fins personnelles. Puisqu’en fait, il ne nous donne toujours que « son humble avis« , pur produit d’un parti majoritaire à tous les échelons dont il ne se sent ni responsable ni coupable.

 

Mardi 13 Octobre 2015, Gary Cooper n’était pas au Corum pour ce 8ème sommet, ni sur le quai de la gare de la Mogère inondable que veut nous imposer le Préfet de Région, M. Bousquet, allant précipitamment contre les conclusions de l’enquête publique mais au-devant d’une opération foncière (ou spéculative) hasardeuse et extrêmement coûteuse.

 

Cette année, les Régionales tombent en décembre : On vient d’en prendre encore pour 30 ans de plus, alors même que le projet de Ligne à Grande Vitesse Montpellier-Perpignan était le plus abouti et donné prioritaire dès le début par les institutions et les autorités.

Pour faire passer la pilule, d’autres « études » nous seront promises en attendant les prochaines échéances électorales et des millions d’euros supplémentaires seront dépensés pour rien.

Et nous continuerons de regarder passer le train du progrès et l’avenir de notre Languedoc-Roussillon restera à quai, tant que ces vieux caciques continueront de monopoliser le pouvoir comme ils le font depuis 30 ans.

OkCorral

Montpellier, sa Métropole, et notre Région ont été sacrifiés par tous ces élus pour des calculs électoralistes et des règlements de compte à la « OK CORRAL ».

Toulouse tourne le dos à Montpellier

Communiqué de presse de France Jamet, Présidente des élus du groupe Front National au Conseil régional du Languedoc-Roussillon, Conseillère Municipale de Montpellier, Membre du Bureau Politique du FN

La nouvelle concernant le TGV Bordeaux-Toulouse est lourde de conséquences pour notre Languedoc-Roussillon.

Alors que Montpellier n’a toujours pas fait la jonction avec l’Espagne dans le cadre du couloir nord-sud voulu par l’Union Européenne (toujours en manque ou en attente de financements et de volonté politique), la décision du gouvernement de passer outre l’avis de la Cour des Comptes et faire le choix d’une nouvelle ligne TGV reliant Bordeaux à Toulouse signe définitivement la mort de la métropole Montpellier au profit de celle de Toulouse.

Non seulement Montpellier ne sera pas reliée à Toulouse par le TGV mais pour rejoindre Paris, Toulouse passera directement par Bordeaux, tournant définitivement le dos à « Montpellier 3M ».

La force centrifuge de Toulouse va donc absorber notre région et notre ancienne capitale comme elle l’a fait pour tout le reste de la région Midi-Pyrénées.

Il aura manqué aux élus, au pouvoir depuis 30 ans, non seulement du courage, de la volonté et de la lucidité mais surtout un amour vrai et désintéressé de la Nation, un respect égal pour tous nos compatriotes de Midi-Pyrénées comme ceux du Languedoc-Roussillon.

Louis Aliot, lui, n’en manque pas et il s’engage à défendre notre identité et l’équité territoriale comme le Front National l’a toujours fait.

Nous mènerons ensemble ce combat jusqu’à son terme pour que Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon puissent se faire face et œuvrer ensemble.

Les Champions du Charcutage et du Saucissonnage Finiront Hachés menus

SaucissonHachéMenuBien que l’on parle encore aujourd’hui de « fusion » c’est une bien une politique de « divisions » et d’éclatement qui a été lancée par le PS et l’Ump puis mise en place par le gouvernement sans concertation, sans réflexion, sans perspective et à hautes visées électoralistes.

Ni utile ni nécessaire, cette réforme a été imposée par une classe politique à bout de souffle, complètement déconnectée de la réalité et des préoccupations de nos compatriotes.

Reconnaissons-leur au moins un talent, celui du charcutage et du saucissonnage.
Mais la charcuterie, métier artisanal reconnu au terme d’un long apprentissage, perd toute sa valeur et sa noblesse lorsqu’elle est pratiquée sans vergogne par des élus et des politiques aux abois à des fins purement électoralistes et personnelles.

Souvenons-nous bien que le but essentiel de cette « fusion » était de priver le Front National d’une région qui devait basculer et s’émanciper de l’alternance Umps aujourd’hui Républicains-PS.

Le Front National mené par Louis Aliot lors des prochaines échéances électorales s’engage comme il l’a fait dès le début à reconstruire nos territoires, à réconcilier nos identités et à garantir la parité entre Montpellier et Toulouse.

En tout état de cause, le Peuple étant souverain et hostile à 75% à cette réforme qui ne débouchera sur aucune perspective ni aucune économie (au contraire!), c’est à nos compatriotes du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées qu’il appartiendra de choisir et de se réapproprier leur destin en s’exprimant dans les urnes au mois de décembre à l’occasion des élections régionales pour le seul mouvement qui défend leur région et l’intérêt général avant tout, le Front National.

Communiqué de Presse de France Jamet
Membre du Bureau Politique
et Présidente du Groupe des Elus Front National au Conseil Municipal et à la Métropole de Montpellier

Le Ps-Prg part en guerre avec une armée Mexicaine

Sombreros 02Communiqué de Presse de France Jamet
Membre du Bureau Politique du Front National
Présidente du Groupe des Elus FN Montpellier Fait Front au Conseil Municipal de Montpellier

 

Avec des Tête de liste, des sous-têtes de liste, des présidente et présidente adjointe, vice-présidents et vice-présidents délégués-adjoints…

La liste de gauche qui se présente aux élections régionales de décembre 2015 ne s’attache plus qu’à s’autodésigner les uns et les autres, partager les postes et les titres prestigieux, sans qu’aucun programme n’ait été encore proposé.

Sans qu’aucun bilan n’ait encore été présenté.

Sans que l’équilibre entre nos territoires Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ne soit pris en compte.

Sans que la parité entre Montpellier et Toulouse ne soit respectée.

Sans se soucier non plus et surtout des préoccupations de nos compatriotes ni des problématiques qu’entraîne cette fusion ordonnée par le gouvernement de Solférino que seul le Front National a dénoncé du début à la fin.

Notre groupe sous la présidence de France Jamet donne toute sa confiance à Louis Aliot qui s’est engagé sur le respect de nos identités, de nos terroirs, de notre ruralité et de nos compatriotes, tous nos compatriotes de Midi-Pyrénées au Languedoc-Roussillon.

Le sexe N'est pas une Question de Performance… et Certainement pas une Question Politique ou électoraliste

Communiqué de France Jamet
Présidente du Groupe Front National « Montpellier fait Front »

Le 29 mai 2013 Madame Mandroux, ancien maire de Montpellier, célébrait et organisait le 1er mariage gay dont les petits fours et boissons payés avec l’argent du contribuable étaient offerts à quelques centaines d’invités internationaux triés sur le volet.

Le 6 juin 2015, presque 2 ans plus tard jour pour jour, dans un silence politique et médiatique quasi-total, Monsieur Saurel, ancien maire « à plein temps » a choisi de signer, à la suite de Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education Nationale, la « Charte d’engagement LGBT de l’Autre Cercle », qui doit engager les signataires à « faire progresser les questions relatives à l’orientation sexuelle et à l’identité sexuelle ou de genre » dans tous les contextes professionnels et dans nos collectivités territoriales.

On relèvera curieusement que si la charte encourage à « garantir la confidentialité des informations relatives à l’orientation sexuelle ou l’identité etc.. », elle prône également une discrimination positive (inclusive) dans tous les secteurs professionnels pour les « populations LGBT » (sic).

Au-delà du fait que face à certains publics et dans certains environnements comme les écoles, il est indubitable que le prosélytisme prôné par LGBT n’est ni de mise ni de rigueur, le Groupe Front National « Montpellier fait Front » rejette dans son entier le principe de discrimination positive, puisque son corollaire inégal et injuste entraîne forcément le rejet de tous les autres, tous ceux qui ne sont pas « inclus » dans des priorités définies sur des critères communautaristes.

Sur tout cela et sur le fond, nous défendons au contraire le principe de neutralité en matière de sexualité. Sur la forme, au-delà du décalage entre les préoccupations majeures de la population et celles du candidat qui voulait « faire de la politique autrement », nous dénonçons l’utilisation des deniers publics qui vont être déboursés pour relayer la propagande LGBT et les formations d’adaptation et de promotion qui en découleront.

Après la Métropole passée en force sans demander leur avis aux populations concernées, le futur candidat aux régionales impose ses choix toujours dictés par des préoccupations électoralistes et expansionnistes qui ne servent ni l’intérêt général, ni l’intérêt des Montpelliéraines et Montpelliérains, ni même des homosexuels qu’il prétend défendre.

Non seulement M.Saurel n’a pas à engager Montpellier et la Métropole vis-à-vis de la LGBT… Mais il serait bien inspiré d’expliquer et de justifier son choix sur cette association dite de « diversité et d’inclusion » dont les représentants autoproclamés brillent le plus souvent par leur sectarisme et leur totalitarisme.

France JAMET Membre du Bureau Politique Présidente du Groupe FN Montpellier fait Front

29 mai 2015 : 10 ans de Résistance du peuple Français face à Bruxelles

À l’occasion des 10 ans du NON des Français à la Constitution européenne par référendum, Marine Le Pen s’adresse aux Français.

(voir la vidéo)

 

 

Mes chers compatriotes,

Il y a 10 ans jour pour jour, le peuple français disait massivement NON par référendum à la Constitution européenne.
Contre la Caste médiatique, la caste politicienne de l’UMPS, économique, et le show biz, il criait au monde sa soif de liberté et son amour de la France !

Ce 29 mai 2015, nous célébrons avec l’ensemble des patriotes ce magnifique geste de rébellion, de libération. Nous célébrons cette constante du peuple français dans son histoire à se mettre debout quand ses élites autoproclamées cherchent à le maintenir à genoux.
La funeste Constitution européenne fut balayée par les urnes. Fut rejeté par le peuple français ce texte qui prévoyait de remplacer les Etats Nations par l’Europe fédérale, qui gravait dans le marbre l’ultralibéralisme bruxellois, la disparition intégrale des frontières économiques et migratoires, le règne de la Finance, la suprématie arrogante des technocrates de l’Union Européenne sur nos lois.

Malheureusement, vous le savez, ce vote souverain a été foulé aux pieds quelques années plus tard, en février 2008, quand Nicolas Sarkozy alors président de la République fit voter par le Parlement réuni en Congrès un copié-collé de la Constitution européenne rebaptisé « Traité de Lisbonne ».
Cette trahison du peuple français et de nos principes démocratiques les plus élémentaires était la plus grave depuis la seconde guerre mondiale. Elle fut permise par le vote des parlementaires UMP et du centre bien sûr, mais aussi par l’apport massif des voix du PS. Elle entache à jamais le bilan de Nicolas Sarkozy et ruine sa crédibilité quand il ose encore prétendre aujourd’hui qu’il sera demain le défenseur du référendum…

Est-ce à dire que le vote des Français en 2005 fut inutile du fait de cette trahison ? Non en aucune façon. La Caste sait depuis 2005 que le peuple français n’a pas l’intention de laisser tomber la France. Et depuis qu’elle le sait, la Caste tremble, panique. Tant mieux car elle commet des erreurs.

Chaque patriote sait lui qu’il fait partie d’une majorité : voilà qui incite à l’optimisme ! Un système autoritaire ne tient jamais longtemps face aux aspirations profondes d’un peuple épris de justice et de démocratie.
Ce vote a forcé l’UMPS a tomber les masques en faisant passer de force un texte pourtant rejeté dans les urnes. Depuis, voyez comme le temps s’est accéléré ! L’UMPS n’a plus jamais osé faire le moindre référendum national en France. Nicolas Sarkozy a fait pression pour annuler un référendum sur l’euro en Grèce en 2011. Les élites ont été forcées d’avouer leur haine de la souveraineté populaire. Chacun s’est révélé et c’est très bien ainsi, car le citoyen juge d’autant mieux ses responsables publics qu’il les voit tels qu’ils sont vraiment, et non tels qu’ils voudraient apparaître. Un voleur déguisé depuis des années en honnête homme redevient un voleur aux yeux de tous quand il est pris la main dans le sac !

Alors, mes chers compatriotes, célébrons aujourd’hui 29 mai 2015 les dix ans de cet esprit français de résistance ! Préparons-nous à chasser définitivement cette caste qui s’est permis de trahir les Français.
Mon projet pour la France s’appuie sur cet esprit d’insoumission et de liberté ! Il prévoit la réhabilitation radicale du référendum. Par des référendums obligatoires sur les grands sujets. Par l’obligation d’utiliser le référendum pour modifier la Constitution ou en matière européenne. Par la suppression de cette prérogative qui était donnée au Parlement de se réunir en Congrès et qu’il ne mérite plus, l’ayant détournée contre le peuple français en 2008. Par la création d’un référendum d’initiative populaire déclenché grâce à la collecte de 500 000 signatures au niveau national. Par l’usage du référendum local à tous les échelons de décision : commune, département…

Plus que jamais en ce jour, mes chers compatriotes, crions notre amour de la liberté et de la France !