L'Ice Bucket Challenge de Saurel Réussi : Douche froide sur les tarifs de Transports

Le 13 juin, les élus de l’Agglo (sauf le FN) ont voté l’augmentation des tarifs de transports :

– augmentation du ticket de 1,40 à 1,50 €

– augmentation du tarif des Parkings Tam de 3,30 à 3,40 €

– disparition du ticket aller-retour qui porte le déplacement à 3 € au lieu de 2,50 €

– gel des tarifs sociaux pour les chômeurs et les seniors alors que ces derniers sont en situation de plus en plus précaire!

Et la majorité de l’Agglo a vendu ce tour de passe-passe sous le slogan « le billet à 1€ » qui ne concerne que le carnet de 10 voyages !

C’est injuste.

Car ceux qui sont contraints de prendre le bus ou le tram payent le prix fort dans un climat où les incivilités et l’insécurité augmentent. Beaucoup hésitent désormais à prendre les transports en commun.

Les autres attendent qu’un jour leur commune soit desservie!

Aucun tour de magie ne pourra cacher ces réalités.

Nous l’avons dénoncé. Nous avons été les seuls.

Nous exigeons la gratuité pour tous et un service de sécurité intercommunal qui garantisse la sérénité et le bien-vivre dans nos déplacements.

Christian Bourquin, Président de la Région Languedoc-Roussillon, est mort

Communiqué de presse :

 

 

France Jamet, Présidente de Groupe au Conseil Régional, ainsi que tous les Elus Front National présentent leurs condoléances à la famille de Christian Bourquin ainsi qu’à ses proches.

Elus d’opposition, nous avons cependant eu, ces dernières semaines, l’occasion de combattre ensemble pour la même cause : préserver l’intégrité territoriale de notre Languedoc-Roussillon et refuser la fusion imposée par le gouvernement socialiste.

Mais il a dû mener seul son dernier combat contre la maladie qui l’a finalement vaincu.

France Jamet

Présidente du groupe des élus du FN du Conseil Régional Languedoc-Roussillon

Merci à tous !

Merci à tous !

Je tiens à remercier tous les co-listiers de la liste « Montpellier fait Front » sans qui cette campagne n’aurait pas été possible.

Je tiens à remercier tous les militants qui se sont dépensés sans compter jusqu’au dernier jour pour faire avancer nos idées sur le terrain.

Je tiens enfin à remercier tous les Montpelliérains et les Montpelliéraines qui ont porté leurs suffrages jusqu’au 2ème tour de ces élections (*) et qui ont permis l’entrée fracassante du groupe Front National au Conseil Municipal (3 élus) et au Conseil d’Agglomération (2 élus).

Grâce à vous tous, notre mouvement est devenu incontournable et nous sommes à nouveau implantés localement à Montpellier.

Nous allons ainsi, Djamel Boumaaz, Audrey Lledo et moi-même, nous attacher à vous représenter dignement et à défendre nos valeurs républicaines et traditionnelles que sont la famille, le respect de la laïcité et de notre démocratie.

Nous nous battrons prioritairement pour :

– faire baisser les impôts,
– agir pour la sécurité, première des libertés,
– attribuer les aides sociales et les logements sur des critères transparents et publics,
– et défendre nos commerces, nos artisans et nos Pme.

Nous mettrons la force de nos convictions dans ces combats que nous mènerons pour vous et pour notre Ville mais aussi pour ceux qui se sont abstenus, dégoûtés de ces promesses non tenues par les pouvoirs en place depuis 37 ans.

Aujourd’hui, nous entrons dans la recomposition du paysage politique de Montpellier de « l’après-Frêche ».

Par notre travail au sein du Conseil Municipal et du Conseil d’Agglomération, nous allons amplifier votre voix et creuser au plus profond le sillon qui nous mène vers nos prochaines victoires.

Cette nouvelle force de bon sens que vous attendez tous passera par l’action !

(*) 10.135 voix au 1er tour et 7319 voix au 2ème tour

Touche pas à mon siège !

C’est la devise de cette classe politique toutes tendances confondues depuis plus de 30 ans.

 

Tous ces « acteurs » de la politique sont d’accord sur tout, font les mêmes promesses, et présentent les mêmes programmes. Et les montpelliéraines et les montpelliérains dans tout ca ? Ils s’en contrefichent.

 

C’est ce qui explique la débâcle du « système » aujourd’hui. De l’UMP au PS, de Moure à Domergue, en passant par Saurel, durant toute la campagne, chacun a pu juger du peu d’intérêt que leur portait cette « classe politique » qui alterne en local ou en national : collusions, complicités, alliances, mésalliances, accords et désaccords, scandales…

 

Beaucoup d’entre vous sont dégoûtés par ces magouilles et ces bidouillages et sont tentés par l’abstention.

 

Mais ne pas voter, c’est pérenniser ce système dont plus personne ne veut.

 

 

Pour sortir de cette désespérance, de cette négation de la politique et de la démocratie, une autre voie est possible. Une alternative réelle existe, faite d’hommes et de femmes sincères, intègres et déterminés.

 

 

En votant pour la liste du Front National, vous pouvez bousculer ce système bipartiste qui tente par tous les moyens d’étouffer votre voix pour mieux régner.

 

 

Ce scrutin est à la proportionnelle. Chaque voix vous permettra d’avoir un peu plus d’élus qui vous représenteront réellement, qui vous ressemblent, qui proposeront des règles de bon sens et qui répondront à vos attentes et vos préoccupations à la Mairie et à la Communauté d’Agglomération. Les temps sont durs et chaque euro compte aujourd’hui, pour tous.

 

 

Pour supprimer les communautarismes et le clientélisme, pour moins de fiscalité, pour plus de sécurité, plus de transparence, plus de démocratie, plus de respect, plus de laïcité, plus de volonté politique…

 

 

Offrez-vous des élus déterminés, empreints de convictions, et prêts à relever pour vous tous les défis. La force du bon sens !

 

Bousculez le système : Dimanche prochain, pour le second tour, votez et appelez à voter pour France Jamet et la liste « Montpellier fait front » !

 

 

 

 

Réaction de France Jamet suite aux Derniers Contrôles de police à Plan Cabanes…Article du Midi Libre du 21 Février 2014.

Nous apprenons qu’une opération importante de sécurité a eu lieu à Gambetta et Figuerolles jeudi soir, en présence du procureur de la République, monopolisant 190 fonctionnaires de police.

Montpellier fait Front et moi-même regrettons les propos du procureur de la République qui avoue avoir fait cette opération pour «être visible ».

Une opération communication donc, sans aucun intérêt puisque le reste du temps ces quartiers sont abandonnés et ne suscitent aucune attention du pouvoir en place.

Nous avons un sérieux doute quant aux personnes qui tirent les ficelles derrière cette opération qui visiblement tombe à point nommé à quelques semaines des élections municipales.

Nous espérons vivement que ces opérations de sécurité vont se répéter après les élections, bien entendu en présence du procureur de la République qui gagnerait en visibilité et surtout en efficacité malgré la politique générale laxiste menée depuis trop longtemps par les gouvernements successifs.

Réaction sur « Tram : la ligne 5 Traversera le cœur de ville. »

Nous apprenons samedi, via le Midi Libre de Montpellier, que Jean-Pierre Moure, président de l’Agglo et candidat aux élections municipales de Montpellier, met en place une ligne de Tram dans le cœur de ville.

 

« Montpellier fait Front » et moi-même tenons à rappeler au candidat socialiste qu’il serait urgent de régler prioritairement les problèmes liés à l’insécurité dans le tramway ainsi qu’au centre ville, avant qu’il ne soit deserté par les Montpéllierains.

 

Nous regrettons que ce débat et de véritables propositions, concrètes et immédiates ne soient jamais prises par le système en place.

 

Nous ne cesserons pas de lutter contre l’insécurité et d’exiger la tolérance zéro contre la délinquance pas seulement en centre-ville mais sur l’ensemble du territoire de la commune.

 

La sécurité est la première des libertés, et les élus, ont le devoir de garantir cette liberté aux citoyens avant de lancer de nouveaux projets à vocations électoralistes.