[ Communiqué de France Jamet ] 20 ans que L’État N’avait pas passé Commande Auprès de la Maison Fabre !

Le 13 août 2019

C’est une excellente nouvelle qui est tombée : L’institution millavoise Fabre va confectionner une partie des gants de la Garde républicaine. La maison aveyronnaise a su répondre à un cahier des charges très strict et proposer des gants à la hauteur des besoins de l’élite de la gendarmerie.

Cela faisait vingt ans que l’État n’avait pas passé commande auprès de la Maison Fabre. On ne peut que regretter que les institutions n’aient pas pris conscience plus tôt de la nécessité de préserver les savoir-faire véhiculés et transmis par de tels ateliers. Au plus fort de son activité, dans les années 1950, le secteur du gant employait jusqu’à 6.000 personnes et sur les 150 fabricants d’après-guerre, il ne reste aujourd’hui plus que 18 entreprises qui emploient un peu moins de 400 personnes.

Au-delà du métier qui est transmis de génération en génération, la qualité et la réputation de ces ateliers font rayonner nos productions françaises dans le monde entier et notamment en exportant nos savoir-faire par la formation. Le groupe Chanel a bien pris conscience de l’importance de ces filières, puisqu’elle a pris dans son giron la maison Causse Gantier. Ces ateliers français dont l’évolution suit bien souvent l’histoire des familles de ceux qui les ont créés doivent faire l’objet d’une attention particulière et méritent que les pouvoirs publics les protègent et y fassent appel.

On ne peut que se féliciter que la Garde Républicaine se fournisse auprès de cette prestigieuse maison aveyronnaise. L’État et les institutions doivent amplifier ce cercle vertueux et patriote en favorisant nos métiers d’exception, nos filières locales et l’excellence des maisons françaises.

 

[ Communiqué de France Jamet ] Félicitations à la Sa.Tho.An pour L’obtention du label « Pêche Durable »

Le 5 août 2019

 

En juillet, la coopérative de pêcheurs a été la première au monde à recevoir l’écolabel « Pêche durable » mis en place par FranceAgriMer.

Cette certification vient récompenser le travail réalisé depuis de nombreuses années afin de mettre en œuvre des méthodes d’exploitation des ressources halieutiques respectueuses de la biodiversité et du niveau des stocks.

En tant que député français au Parlement européen, membre de la commission Pêche, je félicite les pêcheurs sétois et la Sa.Tho.An pour l’obtention de cet écolabel. Il démontre que la gestion et la règlementation des métiers de la pêche devra se faire en prenant en compte l’avis de tous les acteurs : ONG, scientifiques mais également professionnels de la pêche et des filières.

C’est dans cette optique que je mènerai mon travail de législateur au sein de la commission Pêche et au Parlement européen. Pour défendre les petits métiers, nos filières pêches, mais aussi la santé des consommateurs et notre environnement, vous pouvez compter sur les députés du Rassemblement National et du groupe Identité et Démocratie.

[ Communiqué de France Jamet ] L’UE de Macron Incapable de faire face aux Surtaxes de nos Exportations par Washington

Le 3 juillet 2019

 

Après avoir imposé à l’Union européenne l’importation de soja OGM en juillet 2018, puis de quelque 35.000 tonnes de viande bovine industrielle US fin juin 2019, Washington envisage désormais de surtaxer les produits de l’UE tels que les fromages français à pâte persillée de type roquefort et la viande de porc, « afin de riposter aux subventions accordées par l’UE à l’industrie aéronautique ».

Si l’administration Trump défend ses propres intérêts dans le litige opposant Boeing et Airbus, il n’en est pas de même du côté d’Emmanuel Macron qui, le 15 avril dernier, avait laissé le Conseil européen donner l’autorisation à la Commission d’ouvrir des négociations avec les États-Unis, lançant de facto un nouveau TAFTA.

Bien que le petit maître de l’Elysée ait maintes fois échoué à défendre les intérêts français, les “ médias officiels ” nous vendent chaque jour que celui-ci aurait rendu sa place à la France en Europe ! On voit qu’il n’en est rien.

Après les accords de libre-échange du CETA avec le Canada, du JEFTA avec le Japon puis, hier, du Mercosur, l’idéologie européiste Macron compatible nous conduira à sacrifier encore plus nos filières, nos emplois, notre santé, notre identité, notre avenir, sur l’autel du libre-échangisme.

Ce que Macron et l’Europe technocratique refusent de faire, seule une Europe défendant les Identités et la Démocratie peut encore l’imposer afin que les peuples soient entendus et défendus.

[ Communiqué de France Jamet ] Roquefort Papillon-Savencia : Un Savoir-faire Ancestral et des Emplois Menacés par L’agrobusiness.

Le 6 juin 2019

Le géant de l’industrie alimentaire Savencia Fromages & Dairy, deuxième groupe fromager français derrière Lactalis et cinquième mondial, se prépare à racheter Papillon, célèbre producteur de roquefort traditionnel mondialement réputé.

Ce serait donc le troisième industriel (des sept de la Confédération de Roquefort) à être happé puis digéré par un géant de l’agroalimentaire.

Non seulement cela achève une filière déjà grandement menacée par la mondialisation, mais mettra aussi en danger près de 100 emplois de Papillon, les sous-traitants et nos producteurs locaux de lait de brebis.

Le « savoir-faire » de Savencia Fromages & Dairy consiste à asservir l’agriculture, à tirer les prix du lait des éleveurs vers le bas et précipiter de facto la crise de la production. Et tout cela, au mépris du savoir-faire, du territoire et du cahier des charges qui font la renommée du roquefort.

Nous soutenons sans faiblesse les petits producteurs et l’ensemble de la filière, nous refusons que l’agro-industrie pervertisse un peu plus notre quotidien alimentaire et remette en cause des centaines d’emplois, jusqu’à menacer directement toute une profession.

Le groupe des Nations et des Libertés continuera à s’élever avec détermination contre le système libre-échangiste si cher à l’Europe technocratique de Bruxelles et notamment :
– en soutenant sans faiblesse les petits producteurs et l’ensemble de la filière,
– en refusant que l’agro-industrie pervertisse notre quotidien alimentaire, remette en cause des centaines d’emplois et menace directement toute une profession.

[ Communiqué de France Jamet ] Le Libre-échangisme dans nos Assiettes met en danger notre santé et nos Filières.

Le 7 juin 2019

Selon un rapport du Sénat du 28 mai 2019, dévoilé hier 6 juin, 10 à 25% des produits agricoles et alimentaires importés dans l’Hexagone, souvent de l’autre bout de la planète, ne respecteraient pas «les normes minimales» environnementales et sanitaires qui sont imposées à nos agriculteurs auxquelles les consommateurs français sont très attachés.

Ce rapport confirme, hélas, ce que les élus du Rassemblement national et du groupe des Nations et des Libertés au Parlement européen ne cessent de répéter : les normes imposées à nos producteurs ne sont nullement respectées par les produits importés hors UE selon le sacro-saint principe du libre-échangisme débridé.

Favorables au « juste » échange, les élus patriotes du groupe ENL continueront de combattre sans faiblesse ce système technocratique bruxellois, en dénonçant cette perversion qu’est le libre-échange mondialisé, en soutenant nos producteurs et nos filières contre un système qui va jusqu’à remettre en cause directement notre sécurité alimentaire.

France Jamet sur France Bleu Hérault.

Dimanche les Français se sont mobilisés pour dire non à la politique de M. Macron.
Le président est aujourd’hui isolé, les anciens partis se sont effondrés, le clivage est entre les nationaux et les mondialistes !
Mon interview sur France Bleu Hérault .

 

France Jamet sur France 3 Languedoc.

Dimanche le Rassemblement National est arrivé en tête dans tous les départements du Languedoc-Roussillon.
« C’est un véritable camouflet pour la politique de Macron ! ».
Retrouvez mon interview sur France 3 Languedoc.